Panthère des neiges et sa longue queue
Back
26. August 2016

Un peu de répit pour le léopard des neiges de Mongolie

En août 2016, la Mongolie célèbre une jolie victoire : cela fait deux ans qu’aucun léopard des neiges n’a été braconné sur son sol. Les félins respirent, pourvu que cela dure !

Espèce en péril

On surnomme le léopard des neiges le « fantôme des montagnes » car il se laisse rarement approcher par les humains.

Le léopard des neiges est l'un des principaux prédateurs de l'écosystème montagneux de Mongolie et d'Asie centrale, ce qui en fait une « espèce parapluie » indispensable à la conservation d'autres espèces et habitats.

L’homme demeure son principal ennemi. En Mongolie, le félin est chassé illégalement pour sa peau et ses os, afin de satisfaire les besoins de l'industrie de la fourrure et de la médecine traditionnelle chinoise. Comme ses proies sont de moins en moins nombreuses sous l’effet du braconnage, le léopard des neiges attaque les animaux d'élevage et est tué à son tour par des éleveurs contraints de protéger leurs bêtes. Le développement croissant des routes, des voies ferrées et d'autres infrastructures liées à l'industrie minière constitue une menace supplémentaire, morcelant à la fois l'habitat et les populations de léopards des neiges.

Léopard des neiges (Uncia Uncia)

Des efforts de conservation

Le WWF travaille depuis de nombreuses années pour la conservation du léopard des neiges en menant de front un certain nombre de projets en Asie centrale.

En 2013, avec la Déclaration Bichkek en faveur de la protection du léopard des neiges et du programme global de protection du léopard des neiges, les représentants de 12 Etats de l'Asie centrale et de l'Asie du Sud ont pris l'engagement historique de protéger le félin tacheté ainsi que son habitat, les massifs montagneux de l'Asie. L’objectif de cette initiative : protéger une vingtaine de zones contenant plus d'une centaine d'adultes reproducteurs tout en faisant la promotion d'activités économiques compatibles avec la présence du léopard des neiges. Si depuis plusieurs années, le WWF soutient un ensemble de projets visant à sauvegarder le félin en Asie centrale, et lutte plus particulièrement contre le fléau du braconnage, en 2015 il adopte un plan d’action spécifique définissant sa propre contribution à l’initiative mondiale approuvée par les pays où vivent les léopards des neiges pour sauver l’espèce et préserver les écosystèmes de haute montagne dont elle dépend.

Léopard des neiges (Uncia Uncia)

Deux ans sans braconnage

Convaincus du rôle vital des léopards au sein de l’écosystème montagnard, les anti-félins repentis sont désormais les meilleurs ambassadeurs de la lutte anti braconnage auprès des autres éleveurs…

La Mongolie vient de réussir un exploit : deux années consécutives sans qu’aucun cas de braconnage de léopard des neiges ne soit relevé. Et c’est aux efforts combinés de l’ensemble des parties prenantes que l’on doit cette excellente nouvelle !

Après une campagne anti-braconnage retentissante initiée par des enfants au sein de l’éco club de Mankhan Soum, la province de Khovd interdit les pièges. Peu de temps après, le ministère de l’environnement émet une directive à l’intention des directeurs de toutes les provinces du pays et des gérants d’aires protégées pour les inciter à confisquer tous les pièges et à mobiliser les acteurs au sein des communautés locales pour lutter contre le braconnage. En parallèle, sur le terrain, de nombreux éleveurs participent à la mise en place de caméra destinées à récolter un maximum de données sur les léopards des neiges afin de mieux les protéger. Convaincus du rôle vital des léopards au sein de l’écosystème montagnard, ces anti-félins repentis sont désormais les meilleurs ambassadeurs de la lutte anti braconnage auprès des autres éleveurs…