Panthère des neiges (Uncia uncia or Panthera uncia) à la lueur de la lune, Parc national de Hemis (Inde)
Panthère des neiges

Fantôme des montagnes

Panthère des neiges

La panthère des neiges : l’énigme de l’Asie

Discret et solitaire, ce félin énigmatique des montagnes d’Asie centrale vit dans les régions les plus reculées et les plus inaccessibles. Aussi difficile à observer qu’à pister, il fait partie de ces animaux si rares et discrets que chaque observation est un véritable événement. Voilà pourquoi il est parfois surnommé "fantôme des montagnes".

La panthère des neiges, également appelée "once", est particulièrement insaisissable et demeure l’un des grands félins les plus secrets au monde. On connaît mal ses mœurs : en raison de l’inaccessibilité de son habitat, il est très difficile de l’observer dans la nature.

De la Chine à la Mongolie, en passant par le Népal et le Pakistan, le territoire de la panthère des neiges est immense, il s’étend sur plus de 1 800 000 km². Localement, les animaux se déplacent au cours de l'année entre les hautes prairies alpines des montagnes en été et les rares forêts de conifères en hiver.

La panthère des neiges est extrêmement bien adaptée à son habitat naturel de haute montagne et au climat très froid. Elle se rencontre à de très hautes altitudes, entre 2500 mètres et 5400 mètres, mais également à pas plus de 500 mètres en Russie. Grâce à sa splendide fourrure tachetée elle est presque invisible dans son environnement, se confondant avec les rochers enneigés et les pierriers.

Mais aujourd’hui, l’espèce est en péril. Présente dans douze pays, la panthère des neiges est menacée dans chacun d’entre eux ! Avec la dégradation et la disparition de son habitat au profit de l’activité humaine, le braconnage et l’accroissement des conflits avec les communautés locales, la population du félin a décliné de plus de 20% ces 20 dernières années.

Allons-nous laisser ce magnifique félin disparaître ?

Nom scientifique

Panthera uncia

Répartition / Habitat

12 pays d’Asie centrale : Chine, Bhoutan, Népal, Inde, Pakistan, Afghanistan, Tadjikistan, Ouzbékistan, Kirghizistan, Kazakhstan, Russie et Mongolie. La Chine concentre près de 60 % de l’habitat naturel de la panthère des neiges.

Population

Entre 4 000 et 6 500 individus

Taille

De 90 cm à 1,30 m

Poids

De 35 kg à 40 kg

Régime alimentaire

Carnivore : chèvres et moutons sauvages de montagne (grand bharal, argali, ibex de Sibérie et d’Asie) mais aussi des proies plus petites telles que marmottes, pikas, lièvres, tétraogalles du Tibet et perdrix choukar. Son seul prédateur est l’homme.

Statut

Vulnérable (UICN)
Classée à l’annexe I de la CITES

Espèce traquée

Présente dans douze pays, la panthère des neiges est menacée dans chacun d’entre eux. C’est à l’attrait de sa fourrure, ainsi qu’à celui de ses os utilisés en médecine chinoise, qu’elle doit son déclin... Mais aussi à la dégradation de son habitat naturel sur lequel l’homme empiète de plus en plus et à l’accroissement des conflits avec les communautés locales.

Perte de l’habitat

La panthère des neiges a besoin de grands espaces pour vivre, mais l’accroissement des populations humaines et des troupeaux domestiques empiètent sur leur habitat déjà fragile. Quand ce ne sont pas des routes et des mines qui ajoutent à la fragmentation de leur territoire.
L’habitat naturel de la panthère des neiges ne cesse de régresser au profit des pâtures et du développement humain qui grignotent les milieux où l’espèce était habituellement présente.

Braconnage

La panthère des neiges a longtemps fait les frais du braconnage en raison de sa fourrure très prisée. Ses os ainsi que certaines parties de son anatomie sont convoités par la médecine traditionnelle chinoise. Le commerce illégal de produits dérivés de panthère des neiges est d’ailleurs en nette augmentation.

Conflits avec les hommes

Le déclin des proies naturelles du félin à cause de la chasse, de l’accroissement des espaces pour l’élevage et de la perte de son habitat, l’oblige à se rabattre sur le bétail (moutons, chèvres, chevaux, et jeunes yaks) pour se nourrir. Dans certaines zones, les animaux domestiques constituent jusqu’à 58 % de l’alimentation du félin.
Cela génère des conflits de plus en plus fréquents avec les éleveurs locaux. Les bergers n’hésitent pas à tuer la panthère des neiges en représailles des attaques de leurs troupeaux.

Changement climatique

L’ensemble de ces menaces est accentué par les effets du changement climatique sur l’habitat de haute altitude du léopard des neiges. Le changement climatique a aussi pour conséquence de fragiliser la flore et la faune dont dépendent des dizaines de millions d’habitants, notamment en termes de ressources en eau.

Que fait le WWF pour la panthère des neiges ?

Du fait de la perte d’habitat aggravée par le changement climatique, du braconnage et du conflit homme / animal, la panthère des neiges a vu sa population chuter d’1/5ème ces seize dernières années. Face à chacune de ces menaces, le WWF s’efforce de trouver des solutions.

Le WWF travaille depuis de nombreuses années pour la conservation de la panthère des neiges en menant de front un certain nombre de projets en Asie centrale. Notre objectif ? Réduire les conflits entre le félin et les populations locales, freiner les différents projets d’aménagement susceptibles de réduire l’habitat naturel de l’espèce et contribuer à lutter contre le commerce illégal de la panthère des neiges.

Le WWF participe notamment à la construction de bergeries, permettant de mieux protéger les troupeaux domestiques face au risque de prédation exercé par la panthère, et contribue à la mise en œuvre de systèmes d’indemnisation pour compenser les pertes subies par les fermiers en cas d’attaque.

Nous récoltons également de précieuses informations sur la vie du félin grâce à des systèmes de pièges photos ("photo trap") installés en pleine nature.

En 2015, le WWF a lancé son premier grand plan d’action pour les panthères des neiges, décrivant sa contribution à l’initiative mondiale, pour sauver l’espèce et préserver l’écosystème des hautes montagnes. Cette dernière, appelée « Global Snow Leopard and Ecosystem Protection », a été adoptée par les douze États de l’Asie centrale hébergeant encore le félin.

Global Snow Leopard and Ecosystem Protection

En 2015, douze États de l’Asie centrale adoptait le « Global Snow Leopard and Ecosystem Protection », le premier grand plan d’action lancé par le WWF pour les panthères des neiges.

Bonne nouvelle du réseau

Parce que notre travail n'est jamais vraiment terminé, on peut parfois oublier de célébrer nos victoires. Pourtant, quel que soit le projet, chaque avancée, même infime, demeure essentielle. C'est pourquoi nous prenons le temps de s’attarder sur une bonne nouvelle, un succès, un répit, pour mieux reprendre le combat ensuite.

Yalung, 4ème panthère des neiges a s'être fait posé un collier satellite, Kangchenjunga Conservation Area on 8 May 2017 (Népal)

Agir avec le WWF

Chacun d’entre nous peut se mobiliser et agir au côté du WWF pour faire face au plus grand défi de notre siècle. La sauvegarde des espèces et des espaces menacés ne se fera pas sans votre aide. Ensemble nous sommes la solution !

Panthère des neiges captive (Pakistan)

Ensemble, agissons

Le WWF œuvre à la conservation des espèces menacées sur tous les continents. Aidez-nous à poursuivre nos actions au plus près du terrain.
Votre don est notre force.

Salarié WWF avec un local d'une communauté de la rivière Tigre, affluent de l'Amazone, Loreto, Pérou

Soyez informés des dernières actualités

Toute l'actualité des acteurs du WWF dans votre boîte mail. 

Peluche Panthère des neiges - Boutique WWF

Peluche Léopard des Neiges

En achetant cette peluche léopard des neiges, soutenez nos actions différemment.