Eugene Haverkamp prépare des pavés de bœuf dans le marché Fischer's Thriftway, Muenster, Texas, Etats-Unis.

Viande : en consommer moins mais mieux

Émissions de gaz à effet de serre, déforestation, surconsommation d’eau : l’élevage coûte cher à la planète. Amateurs de viande, consommez-en moins et mieux !

Le vrai coût de la viande

Viande et déforestation

Agriculture
Autres

80% de la déforestation est due à l'agriculture (FAO 2015). La viande que nous mangeons chaque jour est dérivée d’animaux nourris au soja. Soja dont la culture ne cesse de s’étendre, empiétant sur les forêts naturelles d’Amérique du Sud.

Jamais nous n’avons produit, ni consommé autant de viande. En France, même si la consommation de viande brute diminue chez les ménages, les produits carnés continuent à jouer un rôle central dans la composition des plats, notamment parce qu’ils demeurent synonymes de richesse en protéines et donc de « bonne santé ». Un Français consomme ainsi en moyenne 60 kg de viande par an. Et les Nations Unies prévoient qu’en 2050, alors que la population devrait atteindre près de 10 milliards d’individus, la consommation de viande devrait encore augmenter de plus de 75% à l’échelle du globe !

Aujourd’hui, déjà, ce sont 65 milliards d’animaux qui sont tués chaque année, soit près de 2 000 animaux… par seconde, pour finir dans nos assiettes. Bien entendu, cette production massive n’est pas sans conséquence sur notre environnement. En France, entre 25 et 30% de notre empreinte carbone est liée à notre alimentation, avec une forte contribution du secteur de l'élevage. Gourmande en eau, la production de viande l’est aussi en terres. 33 % de la surface terrestre du monde sont consacrées à la culture ou à l’élevage (IPBES, 2019) et 80% de la déforestation est due à l'agriculture (FAO, 2015), principalement en raison du développement de la culture de soja destiné à nourrir le bétail. Selon notre dernier Rapport Planète Vivante (WWF, 2018), 75% des espèces de plantes, amphibiens, reptiles, oiseaux et mammifères ayant disparu depuis l’an 1500 après J.-C. ont été victimes de surexploitation ou d’activités agricoles, ou des deux !

Manger moins et mieux

C’est décidé, vous souhaitez réduire votre consommation de produits carnés. Mais vous ne savez pas trop comment faire, ni par quoi commencer. Pas de panique, ce n’est pas si compliqué. Il ne s’agit pas de renoncer totalement à la viande mais simplement d’en consommer de manière plus éclairée et de repenser la composition de ses plats.

Suivez nos conseils, pas à pas, ça va bien se passer !

  • Diminuer sa consommation de viande (3 jours sans viande par semaine) pour végétaliser son assiette, permet de réduire son empreinte carbone sans diminuer la qualité nutritionnelle de son alimentation.
  • En alternative aux produits carnés, manger plus de légumineuses et de céréales. Combinées, elles apportent toutes les protéines et les acides aminés dont notre corps a besoin,
  • Privilégier les signes officiels de la qualité et de l’origine : Le label AB (Agriculture biologique) et le Label Rouge.

Le label AB (Agriculture Biologique)

Les aliments de nos animaux d’élevage sont produits en respectant plus les sols, l’eau, l’air et la biodiversité (sans pesticides, ni OGM, ni engrais de synthèse) et majoritairement sur le lieu de l’élevage. L’élevage hors sol est interdit et les animaux ont accès au pâturage ou à des parcours en plein-air. En respectant la croissance normale des animaux avec une durée d’élevage plus longue, ce mode de production privilégie des solutions naturelles en cas de maladie, plutôt que des traitements chimiques systématiques.

Label Rouge

Il a été créé pour garantir des qualités gustatives supérieures pour la viande. A l’instar du bio, les conditions de production spécifiques aux filières en font des élevages plus intégrés aux territoires et vont au delà des exigences réglementaires concernant le bien-être animal..

Le label Agriculture Biologique est le label le plus respectueux du point de vue environnemental et bien-être animal.

Environnement et bien-être animal : quel label privilégier lorsqu'on consomme de la viande ?

Notre étude Viande : manger moins, manger mieux a pour objectif de vous guider à travers les modes de production de viande, produits laitiers et oeufs les plus représentatifs en France, pour faire les choix les plus durables : plus respectueux de l’environnement et du bien-être des animaux. Parmi les modes de production étudiés, c’est le Label AB qui reste le plus respectueux sur les enjeux identifiés et le meilleur choix, toutes filières confondues et des points de vue environnemental et bien-être des animaux. En repensant notre assiette, il est possible d’intégrer ces produits sans payer plus cher : faisons le bon choix !

Florent Ladeyn prépare la recette de laitue poêlée et son yaourt au chèvre aromatisé aux herbes

Découvrez des recettes durables

Le chef étoilé Florent Ladeyn a imaginé une série de recettes savoureuses pour nos papilles et durables !

Liste de défis d'un visuel de main de l'application WAG

Passez à l'action avec WAG

Avec WAG (We Act for Good) passez à l'action ! Apprenez petit à petit à changer vos habitudes de consommation.