Lac Magadi, Kenya
Lacs de la vallée du grand rift

Merveilles de l’Est africain

Lacs de la vallée du grand rift

Lacs de la vallée du grand rift : indispensables ressources pour la région

En plus des monts, des failles, des plaines, la vallée est caractérisée par les grands lacs de l’Est de l’Afrique qui abritent parmi les plus grands écosystèmes d’eau douce au monde. Ils subviennent aux besoins de millions de personnes pour l’eau potable, la nourriture et les activités de subsistance.

La région des lacs de la vallée du grand rift fait partie des 35 zones prioritaires identifiées par le WWF. En descendant les deux branches de la grande vallée du rift, la vallée du rift de l'Est et la vallée du rift de l’Ouest (ou Albertin), on trouve quelques-uns des plus vieux, des plus grands et des plus profonds lacs du monde. Parmi eux, les trois plus grands lacs d’Afrique : Victoria, Tanganyika et Malawi, ainsi que les lacs Turkana, Albert, Edward ou Kivu.

Ces lacs sont des habitats importants pour les poissons et amphibiens de la région, pour une abondante population d’oiseaux et pour de nombreux crocodiles. Les territoires environnants sont le refuge des éléphants, des gorilles, des hippopotames et d’autres animaux sauvages des vallées et des montagnes du grand rift. Des millions de personnes issues de plusieurs pays d’Afrique de l’Est dépendent des ressources des grands lacs et des forêts environnantes pour leur subsistance et leur vie de tous les jours.

Localisation

Les grands lacs de la vallée du grand rift sont situés à l’Est du continent africain

Climat

Tempéré

Espèces présentes

Éléphant d’Afrique, rhinocéros noir de l’Est, gnou, crocodile, gorille, hippopotame, poisson cichlidé

Un territoire sous pression

Les grands lacs de la vallée du Rift font partie des systèmes hydrographiques les plus menacés au monde. La déforestation, les pollutions agricoles et industrielles, le ruissellement des zones urbaines ou encore la surpêche menacent la santé de nombreux lacs.

Surexploitation des ressources

L’exploitation des ressources aboutit à la dégradation des forêts environnantes et menace la biodiversité de la région, de même que la gestion non durable ou la mauvaise utilisation des terres aboutit à l’érosion des sols et impacte directement les écosystèmes.

Activités industrielles

Le développement des activités industrielles participe à l’augmentation de la quantité de polluants dans les rivières et les lacs et contribue à l'abaissement du niveau des lacs.

Instabilité économique et institutionnelle

La région est caractérisée par une pauvreté généralisée et une insuffisance d’incitations pour pousser les collectivités locales à considérer la conservation et la consommation durable comme des axes attractifs sur le plan économique. Cette situation provoque la multiplication des pratiques contre-productives pour l’environnement et les humains.

Que fait le WWF dans la région des grands lacs de la vallée du Rift ?

Le travail du WWF dans cette région se concentre sur la promotion du développement durable, l'éducation à l’environnement et l'implication des collectivités dans la conception et la mise en œuvre d’activités de conservation. La protection des lacs contre la pollution, les espèces envahissantes et le développement des activités humaines est une priorité du WWF en Afrique.

Le WWF travaille dans la région depuis 1962, établit des partenariats avec les acteurs locaux et met en œuvre des actions de terrain aux niveaux régional et national. Le WWF s’engage pour la gestion des zones protégées en concentrant ses efforts sur un nombre limité de zones à haute valeur de conservation, comme les zones de Masai Mara et du Serengeti. Ces actions visent à protéger certaines espèces emblématiques et à apaiser les rapports entre la faune sauvage et les êtres humains.

Le WWF s’implique également pour améliorer la gestion des forêts de captage en amont du complexe forestier de Mau, ainsi que dans le bassin supérieur du lac Naivasha. Cela passe par le développement et la mise en œuvre de mécanismes qui augmentent les niveaux des bénéfices durables pour la population.

Enfin, nous agissons en faveur d’une gestion intégrée des ressources en eau et cherchons à réformer le secteur de l'eau dans les pays de l’Est de l’Afrique. La priorité est d'avoir davantage de captages en stress hydrique dans la zone du lac Naivasha-Malewa-Aberdare au Kenya et dans la zone de la forêt Mau-Mara-Serengeti au Kenya et en Tanzanie.

Une diversité marine à préserver

On compte environ 800 espèces de cichlidés, dont beaucoup d’endémiques, dans les lacs du Rift africain. Ces poissons sont menacés par des espèces introduites comme la perche de Nil et la surpêche, notamment dans le lac Victoria. Le WWF développe des programmes d’éducation à l’environnement auprès des habitants pour sensibiliser à ces enjeux.

Agissez avec le WWF

Chacun d’entre nous peut se mobiliser et agir au côté du WWF pour faire face au plus grand défi de notre siècle. La sauvegarde des espèces et des espaces menacés ne se fera pas sans votre aide. Ensemble nous sommes la solution !

Ensemble, agissons

Le WWF agit partout dans le monde afin de promouvoir le développement d’activités humaines qui respecte la planète et sa biodiversité.
Votre don est notre force.

Soyez informés des dernières actualités

Toute l'actualité des acteurs du WWF dans votre boîte mail. 

Peluche Éléphant

En achetant cette peluche éléphant, soutenez nos actions différemment.