Sortie sur le sentier de Montabo à Cayenne avec 40 élèves de CP pour découvrir le milieu marin et tenter d'observer des dauphins

COAST : améliorer les connaissances et sensibiliser le public sur le dauphin de Guyane

Le projet COAST (Connaissance, Observation, Animation en faveur du SoTalie) vise à améliorer les connaissances existantes sur le dauphin de Guyane et à informer et sensibiliser le grand public sur la présence de cette espèce dans les eaux guyanaises. Porté par le WWF, en partenariat avec le GEPOG (Groupe d’Etude et de Protection des Oiseaux en Guyane), ce projet est co-financé par les fonds européens au titre des fonds FEDER, sur une durée de trois ans.

Le dauphin de Guyane, une espèce encore méconnue

Un des plus petits cétacés du monde

Avec ses 1,70m pour environ 60 kg, le dauphin de Guyane compte parmi les plus petits cétacés au monde.

Décrit comme l’un des plus petits dauphins au monde, le dauphin de Guyane (Sotalia guianensis), aussi appelé Sotalie ou « marsouin » en créole, est une espèce remarquable et emblématique du patrimoine naturel guyanais. Il est le seul dauphin au monde doté d’un sixième sens : l’électro réception. Des récepteurs, placés sur son rostre, lui permettent de détecter le champ électrique de ses proies.

Endémique des côtes Nord-Est d’Amérique du Sud, ce dauphin reste encore peu connu à l’échelle de son aire de répartition. Son statut de conservation UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature) n'a pu être défini, les données scientifiques étant insuffisantes à l’échelle mondiale.

En Guyane française, le dauphin est présent toute l’année dans les eaux calmes et peu profondes, le long du littoral et dans les estuaires. En raison de sa répartition très côtière, il est soumis à de nombreuses pressions anthropiques comme des mortalités liées aux captures accidentelles dans les filets de pêche, la dégradation de son habitat et la pollution des eaux côtières. 

Du fait de ces menaces, l’espèce a récemment été classée « En danger » de la liste rouge des espèces menacées de Guyane.

Renforcer la collecte d'information sur l'espèce

Enregistrement acoustique 

Plus de 250 h d’enregistrement acoustique ont été collectées depuis le début du projet COAST. 

Dès 2013, le WWF a pris l’initiative de structurer les premières démarches visant à renforcer la collecte d'information sur cette espèce en Guyane grâce à des survols aériens ciblant spécifiquement le dauphin de Guyane. Un premier inventaire régional, en 2013, avait permis de confirmer la présence, très côtière, du dauphin sur l’ensemble du littoral guyanais.

Cette campagne avait été complétée en 2015, par le premier survol transfrontalier Guyane/Suriname. Ce dernier avait notamment révélé des différences significatives dans la répartition des dauphins entre les deux pays. Dans la continuité de ces suivis, un troisième inventaire a été réalisé en novembre 2017.

En parallèle, des sorties « grand public » autour du dauphin de Guyane ont été initiées en 2014 sur la presqu’île de Cayenne, suscitant un fort engouement de la population locale. Le partenaire du projet, le GEPOG, a quant à lui débuté en 2014 un suivi de la population de dauphins de Guyane par acquisition acoustique et par photo-identification au sein de la Réserve Naturelle de l’Ile du Grand-Connétable et dans les eaux d’une partie du littoral de Cayenne.

Les objectifs principaux du projet COAST

  1. Améliorer les connaissances scientifiques existantes sur l’espèce ; 
  2. Mettre en place une gestion concertée des îles Dupont, site côtier rocheux fréquenté par le dauphin de Guyane, à Cayenne ; 
  3. Concevoir et réaliser des actions de sensibilisation sur le dauphin de Guyane et sur le milieu marin guyanais ouvertes à tous.

Les actions du WWF

Un grand nombre de participations

Environ 150 enfants de l’île de Cayenne participent aux animations sur le dauphin de Guyane au cours de l’année scolaire 2017-2018.

En premier lieu, le GEPOG a assuré un suivi scientifique du dauphin de Guyane sur la zone d’étude de la presqu’île de Cayenne. En recourant à des méthodes de suivi, notamment la photo-identification et l'acoustique, il sera possible d'identifier les zones préférentielles de l'espèce dans les eaux côtières et estuariennes de la presqu'île de Cayenne, ses déplacements, mais aussi d'étudier ses comportements. Des points fixes d'observation, en complément des suivis en mer, sont également mis en place par le WWF et le GEPOG de façon régulière et le long de la côte rocheuse.

Une gestion concertée est actuellement mise en place par le WWF, co-gestionnaire des îlets Dupont avec la mairie de Cayenne (gestionnaire principal) et le Conservatoire du Littoral (propriétaire du site) via la réalisation d'un diagnostic écologique des îlets permettant de déterminer les enjeux de conservation du site. En identifiant et rassemblant les acteurs concernés par les îlets, cela permet d'initier une réflexion collective autour de la réglementation, la gestion et la valorisation du site et d'accompagner les prestataires touristiques opérant sur les îlets pour développer des activités responsables et durables. 

Enfin, le WWF et le GEPOG organisent des actions de sensibilisation autour du dauphin de Guyane et du milieu marin guyanais à destination du grand public et des scolaires. Des interventions auprès de jeune public (scolaires) et des associations par la réalisation d’animations en classe et de sorties sur le terrain sont menées, des conférences événements grand public sont organisées. Une application smartphone de suivi participatif, une signalétique dédiée au milieu marin et une charte de bonne conduite en mer pour les usagers ont été créés. 

Etang dans la forêt des malgaches (Guyane Française)

Ensemble, agissons

Le WWF agit partout dans le monde afin de promouvoir le développement d’activités humaines qui respecte la planète et sa biodiversité.
Votre don est notre force.