Retour
20. janvier 2020 — Communiqué de presse

AFD-WWF France : un accord stratégique renouvelé

L’Agence française de développement et le WWF France ont signé ce lundi 20 janvier un nouvel accord stratégique pour 2020-2024 afin de mieux contribuer à transformer les modèles de production et de consommation et à installer les conditions d’une transition écologique et économique plus juste, préservant la nature et améliorant les conditions de vie des populations les plus défavorisées.

« Placer le capital naturel au centre de la décision pour un développement humain compatible avec les limites planétaires c’est garantir une biodiversité et des écosystèmes en bonne santé, indispensables à l’homme pour sa survie et ses activités (...) »

La Biodiversité, à travers les services qu’elle nous rend, est le socle discret mais menacé de notre alimentation, de nos ressources en eau, de notre santé, de nos paysages, condition nécessaire à la durabilité de nos économies et à la stabilité de nos sociétés. En un demi-siècle, l’Humanité a détruit ou perturbé une grande partie de la Nature sur Terre et continue à la faire décliner. C’est le constat sans appel du dernier rapport de l’IPBES présenté en mai 2019.

En 2020, l’Agenda international est particulièrement riche et prévoit des échéances cruciales pour l’action, et notamment organiser l’engagement de tous les acteurs, publics, privés ou la société civile, au Nord comme au Sud à mieux prendre en compte et protéger la vie et l’environnement : Congrès Mondial de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature en juin à Marseille, Conférence des parties n°15 de la Convention des Nations unies pour la diversité biologique en octobre en Chine, Conférence des parties n°26 de la Convention des Nations unies sur le Changement climatique en novembre en Ecosse…

Conscients de ces opportunités d’agir et du besoin de refonder pour la décennie qui vient le pacte mondial en faveur de la biodiversité, l’AFD et le WWF France renouvellent leur collaboration, qui est active depuis 2007, pour parvenir à un « New Deal pour la Nature et l’Homme » en 2020 et se mobiliser autour des enjeux liés au climat, à la restauration de la fertilité des sols, à la lutte contre la déforestation importée et à la protection des océans. .

Cette collaboration permettra de soutenir les actions du WWF et de ses partenaires qui, en France, dans le Bassin du Congo ou encore à Madagascar, sensibilisent et mobilisent pour une prise en compte du capital naturel dans les décisions économiques et financières, publiques et privées. Sur le terrain, ce partenariat entre l’AFD et le WWF permettra de mettre en œuvre des Solutions Fondées sur la Nature en soutenant des activités de préservation, de restauration et de gestion communautaire des mangroves à Madagascar, en accompagnant la formation de communautés locales sur l’exploitation forestière durable et le développement de filières respectant les bonnes pratiques environnementales et sociales au Gabon, ou encore en appuyant la réalisation de projets d’adaptation au changement climatique dans les secteurs de l’eau, du littoral ou des forêts au Maroc et en Tunisie.

L’AFD et WWF France engagent également une collaboration, avec l’UICN et Expertise France, pour la mise en place d’un programme d’appui (« Facilité Biodiversité ») visant à renforcer la capacité des pays les moins avancés à préparer leur contribution à la COP15 et à limiter les impacts négatifs des activités économiques sur la biodiversité.

« Placer le capital naturel au centre de la décision pour un développement humain compatible avec les limites planétaires c’est garantir une biodiversité et des écosystèmes en bonne santé, indispensables à l’homme pour sa survie et ses activités. Notre collaboration avec l’AFD nous permettra de poursuivre nos actions de plaidoyer et de terrain pour un New Deal pour la Nature et l’Homme en cette année capitale pour la biodiversité et le climat. »
Véronique Andrieux, directrice générale du WWF France

« En cette année 2020 cruciale pour la biodiversité, les banques publiques de développement ont un rôle majeur à jouer pour faire monter cette thématique en haut de l’agenda international, et pour la traduire en actions concrètes dont la Nature a urgemment besoin. L’AFD et le WWF ont en commun d’avoir un réseau mondial, une préoccupation environnementale et sociale et l’objectif d’aider le secteur privé à mieux prendre en compte l’environnement et notre partenariat nous permet à chacun d’atteindre des acteurs et publics nouveaux. »
Rémy Rioux, directeur général de l’AFD