Back
06. December 2018 — Press Release

Mobilisation de la FNSEA : Le WWF France dénonce une instrumentalisation du climat actuel et appelle le gouvernement à ne pas sacrifier la santé des Français

Christiane Lambert a annoncé ce matin une mobilisation de la FNSEA dans les départements, ciblant les parlementaires, pour demander l’annulation de mesures, votées dans la loi alimentation ou en cours d’adoption dans la loi de finances, visant à réduire l’usage des pesticides et convertir notre modèle agricole vers l’agro-écologie.

La FNSEA s’attaque à deux mesures : la hausse de la redevance pour pollutions diffuses qui s’applique aux produits phytosanitaires en fonction de leur degré de toxicité et la séparation du conseil et de la vente de produits phytosanitaires.

Réaction de Pascal Canfin :
« Ces deux mesures visent à réduire l’utilisation des pesticides et à financer la conversion de l’agriculture française vers l’agro-écologie. Elles ont été décidées dans un cadre démocratique et répondent à une attente sociétale forte des familles et des consommateurs. C’est en milieu rural, où sont mobilisés de nombreux Français, que l’exposition aux pesticides est la plus grande. N’oublions pas aussi que les agriculteurs sont les premières victimes des pesticides, comme en témoignent l’association Phytovictimes, le rapport de l’INRA de décembre 2017 et la décision du parlement de créer un fonds d’indemnisation des victimes des pesticides.

Si le gouvernement cédait, ce serait un signal incompréhensible car cela ne répondrait à aucune demande des Français. Au contraire, cela se retournerait contre leur santé. Si les manifestants veulent notamment plus de pouvoir d’achat et moins d’impôts, ils ne veulent pas plus de cancers et de maladies de Parkinson pour eux et leurs familles.

Le WWF France dénonce une instrumentalisation du climat actuel et appelle le gouvernement à ne pas sacrifier la santé des Français. »