Alimentation durable, enjeu fondamental

Face à l’urgence climatique, le WWF se mobilise pour des systèmes alimentaires alternatifs et encourager une alimentation durable et locale.

Un système à bout de souffle

80% de la surface agricole nécessaire à nourrir la population française est dédiée à la production de viande et de produits laitiers.

Le système alimentaire mondial est dominé par l’industrie agroalimentaire et l’agriculture productiviste et industrielle, générant une utilisation croissante de ressources naturelles non renouvelables et une production massive de déchets. 30% des superficies agricoles du monde servent chaque année à produire de la nourriture perdue ou gaspillée. A l’origine d’une déforestation massive, d’une surface équivalente à 6,5 fois la taille de la France (outre-mer compris) depuis 1990, notre système alimentaire est responsable de près du tiers des émissions mondiales de gaz à effet de serre. Avec la généralisation de l'irrigation, il représente aujourd’hui 70% de la consommation d'eau douce mondiale. En même temps, près d’un milliard de personnes souffrent de malnutrition et les études démographiques prévoient une population mondiale de près de 9 milliards d’habitants en 2050.

Aujourd’hui, nous identifions de grandes problématiques environnementales et socio-économiques, directement et indirectement liées au système agroalimentaire actuel. 
D’une part, ce dernier favorise les émissions de gaz à effet de serre, la pollution de l’air, l’érosion de la biodiversité, la dégradation des sols et de la ressources en eau, l’épuisement des ressources énergétiques et provoque des pertes et du gaspillage. D’autre part, il est à l’origine d’inégalités socio-économiques, d’insécurité alimentaire et d’impacts sur la santé humaine et le bien-être animal. 

Trop riche en produits transformés (et de surcroît trop gras, salés et sucrés) et en protéines d’origine animale, le modèle alimentaire occidental est délétère pour la santé humaine : il a conduit en France à une augmentation du taux d’obésité (de 6% en 1980 il est passé au dessus de la barre des 17% en 2019), du risque de diabète et des maladies cardiovasculaires. 

En considérant en plus les impacts liés à la production des matières premières importées, il est clair que les effets de notre régime alimentaire sont non seulement visibles en France mais aussi à l’étranger, via la déforestation et la conversion d’écosystèmes remarquables (forêt amazonienne, savane du Cerrado, forêts tropicales d’Asie du Sud-Est). 
 

Vers une alimentation à moindre impact sur l’environnement, plus saine et à coût égal

L’alimentation durable contribue directement à la sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations ainsi qu’au développement durable.

Face à ces constats alarmants, le WWF se mobilise et encourage les consommateurs à se tourner vers une alimentation plus durable pour notre santé et la planète. Mais qu’entendons-nous par alimentation durable ? C’est d’abord une alimentation moins carnée qui remet le végétal (fruits, légumes, légumes secs, céréales) au centre de l’assiette. Mais ce n’est pas tout ! Un régime alimentaire durable permet aussi de lutter contre le gaspillage et se base sur des produits locaux, de saison, certifiés (AB, etc.), abordables financièrement, de faible empreinte écologique, qui répondent à nos besoins nutritionnels et préservent notre santé. En bref, l’alimentation durable favorise des modes de production agricole, de transformation, de distribution et de consommation, qui protègent la biodiversité et les écosystèmes et respectent les droits humains. Elle est aussi accessible à tous et permet une répartition équitable de la valeur ajoutée. 
 
Nous nous mobilisons ainsi en soutenant la transition agricole française vers l'agroécologie tout en permettant l’accès à une alimentation durable à tous. Nous influençons l’offre de protéines animales vers le « moins et mieux », pour soutenir les élevages français durables.

Promouvoir des systèmes alimentaires durables en modifiant ses habitudes de consommation

Réduction des émissions de GES

-40%, c'est la réduction des émissions de gaz à effet de serre sur l'ensemble de la chaîne alimentaire si les Français adoptent les 6 principes de consommation durable.

Les travaux que nous menons depuis 2017 nous permettent de démontrer les bénéfices socio-économiques, environnementaux et nutritionnels des régimes alimentaires plus durables (notamment moins carnés) et de guider les choix des consommateurs. En 2017, nous publions une étude qui montre qu'il est possible de manger des produits plus sains et de meilleure qualité, issus notamment de l’agriculture biologique, tout en limitant notre impact sur la planète. L’étude compare le panier standard des Français avec un panier dit “flexitarien”, adapté à l’alimentation hebdomadaire d’une famille de 4 personnes (2 adultes et 2 enfants). Ce panier prend en compte trois critères de durabilité : le coût, l'impact carbone et la qualité nutritionnelle. 

En 2021, une autre étude menée avec Greenpeace et le BASIC fait le point sur les garanties réelles de plusieurs labels et démarches alimentaires célèbres en France. L’objectif ? Mieux connaître les impacts environnementaux et socio-économiques des labels, au-delà des intentions qu’ils affichent, afin d’aiguiller les consommateurs dans cette jungle des labels alimentaires. Malheureusement, l’étude montre de grands écarts entre les promesses et la réalité… 

Dans le cadre du projet européen Eat4Change, qui vise à sensibiliser les jeunes sur l’impact de leur alimentation, nous les encourageons à adopter des régimes alimentaires plus durables, via une expérimentation dans la restauration collective (menée au sein de CROUS pilotes). Les usagers et le personnel des CROUS doivent proposer des idées permettant de déployer l’alimentation durable dans leurs restaurants universitaires. Les meilleures solutions seront ensuite testées dans les cantines volontaires !

Femme récoltant ses légumes, qui ont poussé grâce à un système d'irrigation goutte à goutte, dans le cadre du programme du WWF Chemi Chemi Dry Land Women's Farming (Kenya)

Ensemble, agissons

Pour mieux répondre à l'urgence écologique, le WWF France milite pour la transition vers des systèmes alimentaires durables.
Votre don est notre force.

Documents à télécharger