Vue aréienne de l'Amazone
Amazonie

Poumon vert de la planète

Amazonie

Amazonie : un trésor méconnu

L’Amazonie est une vaste région située en Amérique du Sud et traversée par le fleuve le plus important du monde en débit et le deuxième en longueur, l'Amazone. En plus d’abriter de 50 à 70% de la biodiversité mondiale ainsi que le plus grand bassin versant de la planète, ce territoire accueille 30 millions de personnes vivant encore en grande majorité des services rendus par une nature amazonienne exceptionnelle.

L’Amazonie héberge une biodiversité phénoménale : 40 000 espèces de plantes, 3 000 espèces de poissons d'eau douce et plus de 370 de reptiles, soit une espèce sur dix existantes sur Terre. À cette biodiversité s’ajoute les 570 millions d’hectares de forêts denses, la moitié des forêts tropicales restantes de la planète, 6 600 km de rivières sinueuses... Autant d’atouts qui justifient l’existence d’un lien fort entre la santé de l'Amazonie et celle de la planète toute entière.

Par ailleurs, cette région a la particularité d’abriter des centaines de milliers d’espèces dont une majorité est encore inconnue et/ou non répertoriée. Par sa diversité d’habitat et de zones humides, l’écorégion des Guyanes accueille également des milliers d'espèces arboricoles (oiseaux, insectes, mammifères, amphibiens) tels que le héron Agami, le coq de roche, le titan, les dendrobates, le paresseux, le ouistiti pygmée, le singe araignée, différentes espèces de tamarins ou bien des espèces vivant en milieu humide telles que la loutre géante, le caïman noir ou bien l’hoazin, un oiseau tout à fait étrange. C'est aussi l'un des derniers refuges terrestres pour le jaguar, le saki satan, l’aigle harpie ainsi que les dauphins roses parmi tant d’autres espèces menacées d’extinction.

Localisation

L'Amazonie est une vaste région qui couvre neuf pays en développement rapide : le Brésil, la Bolivie, le Pérou, l'Équateur, la Colombie, le Venezuela, le Guyana, le Suriname et la Guyane française (département d’Outre-Mer français)

Superficie

5 500 000 km²

Climat

Équatorial avec des températures et une humidité élevées

Espèces présentes

Jaguar, ara, dauphin rose de l’Amazone, singe-araignée ou “attelle”, dendrobatidé (grenouilles venimeuses), anaconda, piranha, iguane

Un patrimoine malmené

Les forêts et cours d’eau de l'Amazonie, en dépit de leur luxuriance, sont fragiles et menacées. Les activités humaines (minières, agricoles, infrastructures énergétiques et de transport) ainsi que le dérèglement climatique sont responsables de la dégradation et de la destruction des écosystèmes de la région.

Expansion agricole et élevage extensif de bétail

Les forêts amazoniennes souffrent à mesure qu'augmente la demande mondiale de produits agricoles et de production intensives tels que le soja et la viande de bœuf car des millions d’arbres sont abattus chaque année pour établir les cultures et pâturages nécessaires à ces activités fortement impactantes. Les nouveaux pâturages occupent 80% des zones déboisées en Amazonie, soit l’équivalent de 14% de la déforestation annuelle planétaire. Les feux utilisés pour enrichir les sols et délimiter les champs gagnent souvent dans les forêts à proximité et l’érosion par le ruissellement des sols mis à nu, contamine les rivières et leurs écosystèmes aquatiques. La déforestation causée par l’élevage contribue également au changement climatique, libérant quelque 340 millions de tonnes de carbone dans l’atmosphère chaque année.

Des infrastructures mal planifiées

Si elles sont essentielles au développement des activités humaines, les infrastructures énergétiques et de transport peuvent causer des effets pervers lorsqu’elles sont inadaptées. C’est le cas de certaines routes qui offrent la possibilité d’exploiter illégalement des forêts jusqu’alors inaccessibles ou des barrages hydroélectriques qui au-delà des forêts englouties, perturbent la connectivité de la rivière, fractionnent les territoires de nombreuses espèces aquatiques et interfèrent avec certaines pêches commerciales et de subsistance.

Extraction illégale ou non durable des ressources naturelles

L’extraction de l’or et autres ressources minérales précieuses, l’exploitation de pétrole, la surexploitation des forêts ou encore la surpêche témoignent du pouvoir d’attraction des ressources naturelles de la région. Les procédés d’extraction minière conduisent à la déforestation, à l’érosion des sols ainsi qu’à la contamination de l’eau (matière en suspension, mercure, déchets). Sur de nombreux territoires d’Amazonie, l’exploitation illégale de l’or génère violence et pollution, au détriment des communautés locales.

Dérèglement climatique

La hausse des températures et la diminution des précipitations sont à l’origine de sécheresses d’une ampleur historique (en 2005 et 2010, l’Amazone a subi les pires sécheresses des cent dernières années). Les longues sécheresses assèchent les cours d’eau, déciment les populations de poissons, flétrissent les cultures et provoquent des incendies de forêt. Cela peut provoquer des bouleversements importants dans la composition des écosystèmes et accélérer l'extinction d’espèces.

Que fait le WWF en Amazonie ?

Le WWF œuvre en Amazonie depuis 40 ans et est l’un des précurseurs des programmes d'actions visant à protéger les forêts, les espèces et les personnes qui y vivent. Nous sommes associés aux collectivités, aux ONGs et aux partenaires locaux afin de trouver des solutions qui répondent aux exigences de développement durable et de protection de la nature.

En Amazonie, le WWF travaille avec les communautés locales, les ONG partenaires, les entreprises, les gouvernements, et veille à ce que la dégradation, la fragmentation des milieux forestiers ainsi que la dégradation des rivières soient minimisées au sein d’un écosystème amazonien qui a déjà perdu près de 20% de sa surface totale, du fait notamment des pressions du front agricole et pastoral mais aussi des impacts des secteurs forestiers et miniers.

Conscient des effets à venir du changement climatique, le WWF Brésil aide les agriculteurs à s’adapter et protéger leurs récoltes des sécheresses ainsi que des pluies importantes et s’assure que les populations paysannes pourront s’adapter à des températures chaque année plus élevées. Nous œuvrons, par ailleurs, pour la promotion d’une production de soja plus responsable au sein de la plateforme soja responsable “RTRS”.

Concernant le secteur forestier, le WWF Brésil s’est engagé depuis 2012 contre la volonté de réforme du code forestier fédéral qui risquait d’aggraver l’avancée du front pionnier agricole et la destruction de la forêt amazonienne et le WWF France cherche à développer la double certification PEFC/FSC en Guyane. Enfin, le réseau WWF dans les Guyanes travaille à ce que les communautés minières artisanales abandonnent l’utilisation du mercure dans l’extraction de l’or et minimisent ainsi les impacts sur l’environnement et les communautés touchées par la contamination mercurielle.

Renforcer le réseau amazonien d’aires protégées tout en développant l’économie verte

A travers le programme ARPA (Aires Protégées de la Région Amazonienne), le WWF s’efforce de créer un réseau de parcs s’étendant sur 150 millions d’hectares de forêt. Face au défi colossal de protection de l’Amazonie, nous participons au développement de nombreux projets de terrain, en Colombie, Bolivie, Guyane, au Pérou et au Brésil.

Bonne nouvelle du réseau

Parce que notre travail n'est jamais vraiment terminé, on peut parfois oublier de célébrer nos victoires. Pourtant, quel que soit le projet, chaque avancée, même infime, demeure essentielle. C'est pourquoi nous prenons le temps de s’attarder sur une bonne nouvelle, un succès, un répit, pour mieux reprendre le combat ensuite.

Plantation de soja sec dans l'Etat de Bahia au Brésil

Agissez avec le WWF

Chacun d’entre nous peut se mobiliser et agir au côté du WWF pour faire face au plus grand défi de notre siècle. La sauvegarde des espèces et des espaces menacés ne se fera pas sans votre aide. Ensemble nous sommes la solution !

Coucher de soleil sur la forêt amazonienne, Guyane

Ensemble, agissons

Le WWF agit partout dans le monde afin de promouvoir le développement d’activités humaines qui respecte la planète et sa biodiversité.
Votre don est notre force.

Salarié WWF avec un local d'une communauté de la rivière Tigre, affluent de l'Amazone, Loreto, Pérou

Soyez informés des dernières actualités

Toute l'actualité des acteurs du WWF dans votre boîte mail. 

Peluche Jaguar - Boutique WWF

Peluche Jaguar

En achetant cette peluche jaguar, soutenez nos actions différemment.