Vue rapprochée sur la tête d'un jaguar (Panthera onca)
Jaguar

Grand félin des Amériques

Jaguar

Jaguar : un prédateur redoutable

Aussi à l’aise dans l’eau que sur la terre ferme ou dans les arbres, le jaguar est le plus grand félin du continent américain.

Troisième plus grand félin au monde, derrière le tigre et le lion, le jaguar fascine. Agile et puissant, son nom signifie « celui qui tue en un bond ». Sa corpulence imposante lui permet de s’attaquer à des proies qui font parfois deux fois sa taille ! Mais cela ne fait pas tout, c’est un excellent nageur et un grimpeur virtuose.

Outre les menaces créées par l'homme, le Jaguar ne craint aucun prédateur sur l’ensemble de son aire de répartition. Il se nourrit d’une large variété d’animaux : mammifères (pécaris, tatous, singes, fourmiliers, petits félins, etc.), oiseaux, reptiles et poissons.

De l’extrême sud des Etats-Unis au nord de l’Argentine, le jaguar fréquente des milieux diversifiés, entre forêts humides amazoniennes, hauts-plateaux andins, savanes, mangroves...

Nom scientifique

Panthera Onca

Répartition / Habitat

Amérique centrale et Amérique du sud

Population

6 adultes pour 100km²

Taille

110 à 190 cm de long

Poids

45 à 110 kg

Régime alimentaire

Carnivore

Statut

Quasi menacé

Peau de chagrin

La population des jaguars a chuté de 80% ces quinze dernières années. En cause, de nombreuses activités humaines, illégales comme légales.

Déforestation et fragmentation de son habitat

La forêt tropicale amazonienne se réduit à peau de chagrin. La déforestation limite l’habitat des jaguars et d’autres espèces prioritaires pour le maintien des écosystèmes amazoniens.

Braconnage

Avant les années 1970, de nombreux jaguars ont été chassés pour leur magnifique pelage. Grâce aux campagnes contre le commerce de la fourrure de félins tachetés et aux lois qui interdisent sa chasse, cette tendance est en déclin. Malheureusement, la population de jaguar n’est pas à l’abri du braconnage et du commerce illégal. Certaines croyances populaires alimentent le trafic illégal des pattes et des dents de jaguar.

Conflit avec les hommes

Les activités humaines empiètent sur l’habitat et les proies du jaguar. Forcé de se nourrir pour survivre, le félin doit parfois trouver d’autres sources de nourriture, et se rabat sur le bétail d’élevage. Aux yeux de nombreux fermiers ou éleveurs, le jaguar est un ennemi à abattre pour sauvegarder les cheptels.

Que fait le WWF pour les jaguars ?

Nous travaillons sur trois axes majeurs : la protection des principaux corridors pour animaux sauvages, la hausse du nombre de proies naturelles dans la forêt et l'apaisement des conflits entre les hommes et le félin.

A travers le continent américain, nous menons de nombreuses actions pour protéger le jaguar et l’étudier. Nous lançons des campagnes de sensibilisation et des programmes d’éducation environnementale dans les écoles pour améliorer la perception du jaguar chez les locaux. Nous formons des bénévoles pour leur apprendre à analyser correctement les traces des jaguars sur le terrain et nous aider à évaluer leurs effectifs.

En Guyane, pour suivre l’évolution de la population du félin en zone forestière et la comparer aux effectifs d’autres pays, nous avons posé de nombreux pièges photographiques. Chaque jaguar photographié peut être identifié grâce à ses ocelles uniques.

En parallèle, nous encourageons la gestion durable de l’exploitation forestière et nous nous efforçons de réduire les impacts de l’exploitation aurifère pour préserver l’habitat naturel du jaguar. Nous encourageons aussi l’aménagement de “corridors verts” pour relier des zones protégées et permettre au jaguar d’étendre son territoire de chasse d’une région à une autre.

Depuis 2009, dans le cadre d’un projet d'étude du WWF en Argentine, des jaguars ont été équipés de colliers GPS : les suivre à la trace permet d’en savoir plus sur leurs comportements et les menaces qui pèsent sur eux.

Nos projets actifs

Le WWF s’engage activement depuis de nombreuses années pour la conservation des jaguars et mène des projets de terrain afin de lutter efficacement contre les pressions qui pèsent sur cette espèce menacée.

Les habitants de Tepu, village amérindien de l'intérieur surinamais, participent activement à la définition d'une nouvelle aire protégée dans leur territoire.

Protéger la forêt amazonienne du plateau des Guyanes

Au cœur de la forêt amazonienne se trouvent le Parc national des Monts Tumuc-Humac (Brésil) et le Parc amazonien de Guyane (Guyane française) qui couvrent à eux deux près de 7,3 millions d’hectares : c’est la plus grande forêt tropicale protégée du monde, une biodiversité unique.

En savoir plus
jaguar dans la région du Pantanal au Brésil

Agissez avec le WWF

Chacun d’entre nous peut se mobiliser et agir au côté du WWF pour faire face au plus grand défi de notre siècle. La sauvegarde des espèces et des espaces menacés ne se fera pas sans votre aide. Ensemble nous sommes la solution !

Jaguar (Panthera onca) sur un arbre dans la région du Pantanal (Brésil)

Ensemble, agissons

Le WWF œuvre à la conservation des espèces menacées sur tous les continents. Aidez-nous à poursuivre nos actions au plus près du terrain.
Votre don est notre force.

Peluche Jaguar - Boutique WWF

Peluche Jaguar

En achetant cette peluche jaguar, soutenez nos actions différemment.

Salarié WWF avec un local d'une communauté de la rivière Tigre, affluent de l'Amazone, Loreto, Pérou

Soyez informés des dernières actualités

Toute l'actualité des acteurs du WWF dans votre boîte mail.