Coraux Nouvelle-Calédonie
Back
09. November 2018

Le caillou, vent debout pour son patrimoine marin

La Nouvelle-Calédonie s'engage à placer jusqu’à 30% de ses eaux sous haute protection !

L’île de tous les superlatifs

C'est le nombre d'espèces florales qu'abrite l'archipel de Nouvelle-Calédonie.

La riche teneur de son sol en nickel lui a valu le surnom de caillou. Mais la Nouvelle-Calédonie dispose de bien d’autres atouts. Joyau de la biodiversité mondiale, l’archipel rassemble des écosystèmes terrestres et marins d’une richesse exceptionnelle.
D’abord, on y trouve le plus grand lagon du monde, un tiers des récifs coralliens vierges de la planète, des populations importantes de baleines à bosse, dugongs et tortues marines. La région abrite également une flore de plus de 3 300 espèces dont 76% sont endémiques. Sans oublier le cagou, l’un des derniers oiseaux non volants de la planète ! 

Malheureusement, de nombreuses menaces pèsent sur l’extraordinaire diversité de la nature calédonienne : incendies, invasions biologiques, exploitation minière, braconnage et réchauffement climatique.
 

Préserver le diamant du pacifique

En 2014, le gouvernement Calédonien crée le Parc naturel de la mer de Corail, une Aire Marine Protégée géante de 1,3 million de km2.

Face aux nombreux défis auxquels le territoire est confronté, une antenne permanente du WWF France a été créée dès 2001 à Nouméa. Elle contribue, aux côtés des acteurs calédoniens et au plus près de la réalité du terrain, à la préservation, la restauration et la valorisation d’un patrimoine naturel unique au monde.
Un formidable pool de plus de 520 bénévoles permet également de démultiplier nos actions sur le terrain.

En 2012, nous avons remporté une victoire significative : le gouvernement australien a créé le plus grand réseau d'aires marines protégées du monde. Ce dernier couvre trois océans (Indien, Pacifique et Austral) et leurs mers adjacentes, Arafura, Timor et Tusman. 
En 2014, le gouvernement Calédonien crée le Parc naturel de la mer de Corail, une Aire Marine Protégée géante de 1,3 million de km2. En termes de superficie, elle occupe la première place en France et la seconde à l’échelle mondiale après Hawaï !

Face aux nombreux défis auxquels le territoire est confronté, une antenne permanente du WWF France a été créée dès 2001 à Nouméa.

Un pas de plus pour l’océan

Nouméa a annoncé l’interdiction de l’importation, la fabrication et l’usage, de sacs plastiques, de gobelets, assiettes, couverts, et autres objets jetables en plastique pour 2019.

A l’occasion de la conférence « Our Ocean », qui s’est tenue à Bali, le président de Nouvelle-Calédonie, Philippe Germain, a annoncé la mise en place d'une protection accrue du Parc Naturel de la Mer de Corail. Concrètement, ce sont 200 000 à 400 000 kilomètres carrés supplémentaires qui seront mis à l’abri d’ici 2019, soit près d’un tiers de la zone économique exclusive (ZEE) calédonienne au total.
Depuis les années 1970, nous encourageons la création de nouvelles Aires Marines Protégées qui constituent l'une des méthodes les plus éprouvées pour conserver le monde sous-marin. L'intervention humaine et l’exploitation des ressources y sont strictement réglementées quand elles n’y sont pas complètement interdites.

Nous saluons donc le volontarisme politique du gouvernement calédonien qui confirme, par ce nouvel engagement, sa détermination à préserver l’exceptionnel patrimoine dont il est le dépositaire. Dans la foulée, Nouméa a aussi annoncé « l’interdiction de l’importation, la fabrication et l’usage, de sacs plastiques, de gobelets, assiettes, couverts, et autres objets jetables en plastique, et cela pour l’année 2019. » Puisse cette courageuse décision traverser les océans et faire des émules auprès des décideurs européens…  

 

Tous les Effet Panda

Plage de l'île de Ouvéa, Nouvelle-Calédonie

Ensemble, agissons

Le WWF agit partout dans le monde afin de promouvoir le développement d’activités humaines qui respecte la planète et sa biodiversité.
Votre don est notre force.