Petite tortue verte (Chelonia mydas) nageant dans la mer, Sulawesi du Sud, Indonésie
Back
26. January 2018

Les gagnants de 2017

Cette année, le nombre d’espèces animales et végétales menacées a atteint un nouveau record. Mais paradoxalement, 2017 aura profité à certaines espèces. Qui sont les vainqueurs de l’année écoulée ?

Icônes en sursis

Nombre d'espèces menacées indiquées sur liste rouge mondiale de l’UICN en 2017

A titre de comparaison, 24 000 espèces animales et végétales étaient considérées comme menacées à fin 2016. 

La déforestation et la surexploitation des terres, l’utilisation non durable des ressources naturelles, l’introduction d’espèces invasives, le braconnage et le commerce illégal, ainsi que les changements climatiques et la pollution, exercent une pression sans précédent sur la nature sauvage.

La biodiversité mondiale décline à une vitesse fulgurante. Entre 1970 et 2012, l'évolution de l'Indice Planète Vivante (IPV) qui mesure la biodiversité mondiale, montre une réduction de 58% de l'abondance des populations de vertébrés. 

Dans l’ensemble, la liste rouge mondiale des espèces menacées de l’UICN inventorie 25 800 espèces animales et végétales menacées. Ce nouveau record négatif concerne près de 30% de toutes les espèces examinées.

Cette extinction de masse n’a pas seulement lieu dans les pays lointains. Là, tout près de nous, abeilles et autres insectes disparaissent sans faire de bruit, désertant nos champs et nos prairies.

Protéger la vie sauvage

Notre objectif : améliorer leur état de conservation et celui des écosystèmes qui les hébergent.

Depuis plus de 50 ans, le WWF agit au quotidien afin d'offrir aux générations futures une planète vivante. Le WWF protège la vie sauvage, en choisissant des espèces emblématiques comme les tigres, les rhinocéros ou les ours, pour elles-mêmes - parce qu’elles sont uniques - mais aussi parce que leur protection garantit celle d’espèces avec lesquelles elles cohabitent ou permet de protéger les paysages ou les milieux qui les accueillent.

Sur terre, en mer, dans les rivières ou dans les airs, le WWF s'emploie à mener des projets de conservation pour les espèces en danger.

A titre d’exemple, nous soutenons le projet Africa-TWIX pour promouvoir la coopération entre les différents organismes de contrôle à l’aide d’un outil internet dans le but de réduire le braconnage et le commerce illégal des espèces végétales et animales sauvages en Afrique. Avec TRAFFIC, nous avons lancé une initiative conjointe de lutte contre la criminalité liée aux espèces sauvages - la Wildlife Crime Initiative (WCI). A travers le programme Pastoraloup, nous nous efforçons d’améliorer la cohabitation entre les hommes et les grands carnivores.

Ara à gorge bleu (Ara glaucogularis) sur une branche d'arbre en Bolivie
Dauphins de l'Irrawaddy (Orcaella brevirostris), Thaïlande
Jeune tortue olivâtre (Lepidochelys olivacea), plage de Remire-Montjoly, Guyane française;

Les lauréats

Mais pour d’autres espèces emblématiques, une lueur d’espoir se dessine.

2017 a été une mauvaise année, en particulier pour les pangolins, les insectes volants, les hippocampes ou les éléphants d’Afrique.

Une équipe internationale de chercheurs a constaté que le nombre de tortues marines augmentait dans de nombreuses régions.
Si le Ara à gorge bleu est menacé de disparition, un nouveau site de nidification a été découvert dans l’immense plaine de Moxos, en Bolivie. Il s’agit désormais de préserver cet endroit et de protéger les animaux de la chasse illégale car on en compte plus que 300 à l’état sauvage.
La loutre, elle, a déserté la Suisse pendant plusieurs années. On considérait l’espèce éteinte. Mais depuis peu, grâce à des mesures permettant d’améliorer la qualité de l’eau, le petit mammifère est de retour en plusieurs endroits du pays.
Avec seulement 80 individus, le dauphin de l’Irrawaddy qui vit dans le Mékong est menacé de disparition. Pourtant, en 2017, neuf jeunes ont été observés au Cambodge. Le taux de mortalité du mammifère marin ayant légèrement baissé, il semblerait que la population se reconstitue peu à peu…

Jeunes tortues luth (Dermochelys coriacea) se précipitant vers la mer (Guyane)

Ensemble, agissons

Le WWF œuvre à la conservation des espèces menacées sur tous les continents. Aidez-nous à poursuivre nos actions au plus près du terrain.
Votre don est notre force.