Plage de sable sur la cote près d'Albany, Australie occidentale - 2093811
Back
06. July 2018

Une bouffée d’air pour l’océan

Contre la marée plastique, le grand nettoyage des rivages canadiens prend de l’ampleur. En 25 ans, nous avons délesté la mer de plus de mille tonnes de déchets ramassés sur les plages !

Plastique ennemi

A ce rythme- là, d’ici 2025, on comptera 1 tonne de plastique pour 3 tonnes de poissons et d’ici 2050, la mer pourrait même contenir plus de plastique que de poissons en termes de poids !

Dans l’indifférence générale, ou presque, nos déchets plastiques terminent leur route dans les océans. Ce matériau n’est pas biodégradable. Rarement recyclé, il erre dans nos eaux pendant des centaines, voire des milliers d’années, altérant la santé de la vie sous-marine. 
À l’échelle mondiale, environ 700 espèces aquatiques sont menacées par le plastique, dont 17 % sont classées par l’UICN comme « menacées » ou « en danger critique d’extinction », notamment le phoque moine d’Hawaï et la tortue caouanne.

Les mammifères marins se retrouvent pris au piège, enchevêtrés dans des filets de pêche abandonnés (on parle de filets fantômes) ou dans des anneaux pour packs de cannettes. Mais ce sont les micro-plastiques, des fragments de moins de 5 mm, qui ont le plus grand impact, allant jusqu’à contaminer notre air, notre eau et notre nourriture.

Le coût économique global des 10 à 20 millions de tonnes de plastique finissant chaque année dans les océans est estimé à environ 13 milliards de dollars par an en dommages environnementaux sur les écosystèmes marins : il englobe les pertes financières subies par les industries de la pêche et du tourisme, ainsi que le temps passé à nettoyer les plages.

Pour des océans plein de vie

Océans et mers fournissent nourriture et oxygène. Ils régulent notre climat en absorbant près d’un quart du CO2 produit et abritent une grande diversité d’espèces. Sources de vie, ils sont au centre de nos priorités et nous nous efforçons de les préserver en soutenant la création de nouvelles Aires Marines Protégées et en guidant les pêcheurs vers de meilleures pratiques.

En pleine mer, nous effectuons des biopsies, soit des prélèvements de peau et de gras pour mesurer le niveau de contamination des cétacés de Méditerranée
Les plus récentes, datant de 2016 et réalisées sur près de 90 mammifères marins, montrent que le rorqual commun, le cachalot et le globicéphale noir sont contaminés par les phtalates, composés chimiques présents dans les matières plastiques. Ils ont des impacts négatifs, en particulier sur la fertilité et le développement du fœtus et sont suspectés d’être des perturbateurs endocriniens. Ces résultats viennent étayer nos actions de plaidoyer pour appeler les décideurs à mettre en œuvre un accord international juridiquement contraignant qui vise à éliminer les rejets de plastique dans nos océans.

Faire des remous après des politiques mais aussi se donner rendez-vous sur la plage pour faire refluer ce flot de plastique tous ensemble. Chaque année, aux côtés de l’aquarium de Vancouver, nous organisons le Grand nettoyage des rivages canadiens.

Rorqual commun dans le sanctuaire Pelagos
Cachalot (Physeter macrocephalus) en Méditerranée
Globicéphale en mer Méditérranée

Le rorqual commun, le cachalot et le globicéphale noir sont contaminés par les phtalates, composés chimiques présents dans les matières plastiques.

Un millier de tonnes de plastique en moins dans la mer

C'est le nombre de kilomètres de rives nettoyées par 800 000 bénévoles en 25 ans.

Tout commence en 1994. Préoccupés par la quantité de déchets qui s’amoncelle autour d’eux, des employés de l’aquarium de Vancouver se regroupent pour nettoyer les berges du parc Stanley. Un geste simple, spontané, qui donne bientôt naissance à une vaste opération de nettoyage aux quatre coins du pays. Partout où l’eau et la terre se rejoignent, chaque année, les canadiens se retrouvent pour assainir leurs rivages, partant à la cueillette de pailles, de couverts et autres ustensiles jetables jonchant le littoral… Une véritable course contre la montre pour les collecter avant qu’ils ne se déversent dans les eaux et qu’ils ne viennent menacer la faune aquatique.

Au cours des 25 dernières années, près de 800 000 bénévoles ont nettoyé 33 740 kilomètres de rives d’eaux douces et marines, l’équivalent de trois fois le périmètre des Grands Lacs. Ensemble, nous avons ramassé 625 747 bouteilles, 773 353 bouchons, 15 497 sacs en plastique et 299 560 pailles, faisant barrage à plus de 1000 tonnes de déchets plastiques. 

Tous les Effet Panda

Banc de poisson

Ensemble, agissons

Pour mieux répondre à l'urgence écologique, le WWF France œuvre à la préservation des écosystèmes marins.
Votre don est notre force.