11. septembre 2018 — Communiqué de presse

La Compagnie Fruitière présente ses engagements pour une production plus durable de la banane

Au terme d’une année de partenariat avec le WWF France, l'entreprise présente ses engagements pour une agriculture plus durable.

La Compagnie Fruitière, partenaire du WWF France

Signé en 2017, le partenariat entre la Compagnie Fruitière et le WWF France a pour objet la mise en œuvre d’actions concrètes pour une agriculture durable, dont le principal enjeu est la réduction de l’utilisation des produits phytosanitaires et de fertilisants de synthèse dans les bananeraies. Le WWF France a accompagné la Compagnie Fruitière dans l’élaboration de la feuille de route qu’elle présente aujourd’hui. Le groupe s’engage ainsi à développer d’ici 2025 l’agriculture biologique sur 20% de ses surfaces et se lance dans l'expérimentation de modes de production innovants et durables, en développant de nouvelles pratiques agro écologiques sur ses surfaces conventionnelles. 

Des bananes

La banane est le deuxième fruit le plus consommé par les Français

20% des bananeraies en agriculture biologique à horizon 2025

Avec une consommation de 8 kilos par habitant chaque année soit 14% des volumes de fruits achetés, la banane est le deuxième fruit le plus consommé par les Français. La France se place cinquième importatrice au niveau européen, avec près de 840 000 tonnes de bananes importées annuellement. Il est donc essentiel de promouvoir une consommation plus responsable de ce fruit, notamment en valorisant des modes de production plus respectueux de l’environnement via l’agriculture biologique et l’agro écologie.

Aujourd’hui, la Compagnie Fruitière s’engage à augmenter de 5 à 20 % la part de ses surfaces en agriculture biologique d’ici 2025 en Afrique autour de ses plantations historiques et via l’acquisition de nouvelles plantations biologiques potentiellement en Amérique Latine.

D’ici 2025 au Ghana, 50% des bananeraies sans produits phytosanitaires de synthèse et 50% en agriculture biologique.

En ligne avec le Plan Ecophyto 2 du gouvernement français qui vise d’ici 2025 à réduire de 50% l’usage de produits phytosanitaires, la Compagnie Fruitière met en place au Ghana un projet appelé « 4x sans ». L’objectif : éliminer progressivement les fongicides, les nématicides, les herbicides et les insecticides. Ce projet sera mené sur une surface de 1 000 hectares, soit une production annuelle de 50 000 tonnes de fruits. Ce plan de conversion permettra à terme de certifier 50% de bananeraies en agriculture biologique et 50% sans produits phytosanitaires de synthèse.

Des partenariats avec des instituts de recherche pour une agriculture plus durable

En Côte d’Ivoire, au Cameroun et au Ghana, la Compagnie Fruitière, en partenariat avec des instituts de recherche à la pointe, comme le CIRAD, le CNRS, l’IRSTEA, etc. travaille actuellement au développement de bonnes pratiques innovantes aussi bien en agriculture biologique que conventionnelle, comme par exemple le remplacement des insecticides utilisés contre les charançons au profit de pièges ayant recours à des hormones naturellement émises par les insectes, l’intégration de l’élevage dans ses systèmes de production pour produire du compost et réduire l’usage de produits de synthèse ainsi qu’un test de six mois au Ghana déployant des plantes de service pour bénéficier des services écosystémiques rendus.