Parc national Torres del Paine
Sud du Chili

Entre terres verdoyantes et mers de glace

Sud du Chili

Sud du Chili : une terre riche aux paysages divers

Boucle de la « ceinture de feu du Pacifique », le Chili se situe à la jonction de deux plaques tectoniques et compte près de deux mille volcans. Couplé à la diversité du climat qui y règne (une alternance de climats désertique, méditerranéen et froid), le relief imposant du pays a conduit à la création d’un écosystème riche et divers.

Situé sur la côte Pacifique de l’Amérique du Sud, le Chili est entouré à l’Est par les volcans et sommets vertigineux de la Cordillère des Andes, et à l’Ouest par les eaux du Pacifique. Entre les montagnes et l’océan, les forêts valdiviennes (qui entourent la ville de Valdivia) impressionnent par leur richesse végétale, en ce qu’elles abritent certaines des plus grandes et plus anciennes espèces d’arbres au monde.

Dans le golfe de Corcovado, séparant l’île de Chiloé du Chili, se croisent baleines à bosse, baleines boréales, cachalots, otaries, phoques et dauphins. Mais surtout, le plus grand mammifère marin au monde, la baleine bleue, y a trouvé refuge. Telle une île, la région du Sud du Chili présente un caractère isolé : près de 50 % de la flore qui y pousse est endémique, et ne se retrouve donc nulle part ailleurs sur la planète. La faune n’est pas moins unique, puisque la région abrite le pudú, plus petite espèce de cervidés au monde, ainsi que le pic de Magellan.

Localisation

Naturellement isolé de l’Argentine par la Cordillère des Andes, et de la Bolivie et du Pérou par le désert d’Atacama, le Chili s’étire sur près de 4 300 kilomètres du Nord au Sud. La partie “Sud” commence à partir de la capitale, Santiago

Superficie

La superficie totale du pays est de 756 900 km², bien que le Chili revendique en plus près d’1 250 000 km² de l’Antarctique.

Climat

Tandis qu’un climat chaud, aride et désertique règne au Nord du Chili, le Sud connaît un climat de type océanique, froid et humide.

Espèces présentes

Baleine bleue, lion de mer, dauphin, marsouin, grand requin blanc

Une région aux ressources surexploitées

La surexploitation des ressources maritimes et forestières de la région du Sud du Chili fragilise fortement son équilibre écologique : entre surpêche, déforestation et insuffisance des politiques gouvernementales, le Sud du Chili est grandement menacé.

Surexploitation des ressources marines

L’expansion de la pêche industrielle et des activités d’aquaculture dans le golfe de Corcovado menacent les fonds marins de la région : l’élevage intensif de saumons, la surproduction de moules de culture, la pêche destructrice au chalut et les prises accidentelles constituent autant d’effets préjudiciables pour la vie marine vulnérable.

Déforestation

Afin de répondre aux besoins, les forêts du Sud du Chili sont peu à peu transformées en plantations de pins et d’eucalyptus, lesquels sont utilisés pour produire des copeaux de bois pour l’exportation. Le gouvernement peine à mettre en place des politiques protégeant l’environnement, laissant libre champ au développement d’un commerce ravageur pour la faune et la flore de la région. En plus d’avoir considérablement réduit la couverture forestière initiale, la surexploitation forestière a engendré la transformation de l’habitat des espèces qui y vivent.

Que fait le WWF dans le Sud du Chili ?

Le WWF a noué plusieurs liens avec divers partenaires afin de faire face aux menaces qui planent sur la région, précisément sur ses fonds marins et ses forêts, et de trouver des solutions écologiques durables.

En collaboration étroite avec une multitude de partenaires mondiaux, le WWF travaille sur la création, dans le golfe de Corcovado, d’un réseau de zones côtières et marines protégées de la taille du Costa Rica.

Engagé auprès des éleveurs de saumons, le WWF soutient la mise en place de normes environnementales et sociales visant à minimiser les impacts négatifs de l’élevage du saumon et à apporter des opportunités de croissance économique pour les populations locales. Sur terre, l’action du WWF présente également plusieurs visages. Nous participons à la création d’un réseau de zones publiques et privées protégées, destinées à encourager la gestion durable des forêts naturelles de la région.

Nous collaborons également avec les compagnies locales d’exploitation du bois, afin que ces dernières établissent des zones de conservation dans les forêts, devant répondre aux normes de certification du Conseil pour la bonne gestion des forêts (FSC, Forest Stewardship Council).

Une région aux poumons malades

Sur les 35 millions d’acres de forêts valdiviennes, seules 40% sont encore intactes aujourd’hui. C’est pourquoi le WWF s’engage activement pour une sylviculture durable.

Agissez avec le WWF

Chacun d’entre nous peut se mobiliser et agir au côté du WWF pour faire face au plus grand défi de notre siècle. La sauvegarde des espèces et des espaces menacés ne se fera pas sans votre aide. Ensemble nous sommes la solution !

Ensemble, agissons

Le WWF agit partout dans le monde afin de promouvoir le développement d’activités humaines qui respecte la planète et sa biodiversité.
Votre don est notre force.

Soyez informés des dernières actualités

Toute l'actualité des acteurs du WWF dans votre boîte mail. 

Peluche Dauphin

En achetant cette peluche dauphin, soutenez nos actions différemment.