12. juin 2018 — Communiqué de presse

L’orpaillage illégal n’est pas une fatalité !

En octobre 2017, le Président Macron annonçait lors de sa visite en Guyane un renouvellement profond à venir du dispositif de lutte contre l’orpaillage illégal. Aujourd’hui, le bureau guyanais du WWF France dresse le bilan des enjeux et propose des orientations pour une efficacité renforcée du dispositif de lutte. Cette analyse rappelle que le projet minier industriel Montagne d'Or n’offre aucune solution dans ce domaine.

Le volume estimé d'or produit par 6 000 à 10 000 orpailleurs illégaux en Guyane chaque année.

Le WWF France, grâce à ses équipes présentes localement, dispose d’une expertise sur l’orpaillage illégal, véritable fléau environnemental, social et sanitaire qui ronge depuis plus de 20 ans ce territoire amazonien d’Amérique du Sud. L’étude comparée du phénomène et de la réponse de l’Etat ne laisse pas de doute : il n’y a pas de fatalité contre l’orpaillage illégal. L’expérience ces dernières années démontre qu’une action ambitieuse, associée à des moyens humains et financiers, peut permettre d’obtenir de bons résultats.

Ainsi, la mise en place de barrages fluviaux, l’amélioration de moyens de projections héliportés ou encore la garantie d’un effectif plancher affecté à la lutte permettraient de renforcer l’efficacité du dispositif. Il en est de même pour la coopération avec les Etats voisins de la France en Guyane, qui demeure à ce jour le principal point faible du dispositif de lutte.

Télécharger le rapport

Embarquez avec Lucie Décosse pour mieux comprendre l'impact de l'orpaillage illégal en Guyane.

L'exploitation minière industrielle de l'or n'est pas la solution

Le projet minier Montagne d'Or n'est pas une solution pour lutter contre l'orpaillage illégal en Guyane !

Signer la pétition

Contrairement à ce qui est étonnamment avancé dans le rapport CyclOpe, aucun argument solide n’est en mesure d’étayer l’hypothèse selon laquelle un projet minier industriel tel que celui de la Montagne d'Or puisse jouer un rôle significatif dans la lutte contre l’orpaillage illégal. C’est une fausse piste qu’il faut à tout prix éviter.

Les leviers clés pour lutter contre l'orpaillage illégal sont connus

Une nouvelle ambition dans la lutte contre l’orpaillage illégal est fortement attendue en Guyane et les recettes du succès en la matière sont connues.

Elles passent avant tout par une coopération transfrontalière, qui permettra de mieux informer les populations vulnérables impliquées dans ces activités et de désactiver certains axes logistiques indispensables aux trafiquants. La lutte contre le transport et l’utilisation du mercure devra aussi être une des priorités de l’ensemble des pays de la région. Et sur le court-terme, en Guyane, la remise en place d’un dispositif de lutte opérationnel, doté de moyens d’intervention rapides, est indispensable pour infléchir l’augmentation importante du nombre de sites illégaux constatés en 2017.

Ensemble, continuons d’alerter sur les ravages causés par ces pratiques et demandons aux pouvoirs publics de s’engager plus fortement dans l’action.

Forêt malgache, Parc amazonien de Guyane

Stop Montagne d'Or !

Ensemble, stoppons ces projets qui creusent la dette écologique de la France !