Logo du Cercle EPP

Rejoignez le Cercle des protecteurs de la nature

Vous souhaitez soutenir nos actions en faveur de la protection des espaces et des espèces ? Rejoignez-nous. En transmettant votre patrimoine ou en effectuant un don d’au moins 1 000 € par an, vous intégrerez le cercle du WWF, un collectif unique qui fédère les passionnés de nature.

Eléphants qui se suivent dans la savane d'Afrique

Rejoindre le Cercle du WWF

En soutenant le WWF et en devant membre du Cercle, défendez la nature et participez pleinement à nos côtés à la préservation des espèces sauvages et de leurs écosystèmes.

Le Cercle c'est quoi ?

« Le Cercle du WWF, créé en 2013, rassemble nos soutiens les plus généreux. Ceux qui, comme vous, s’engagent avec conviction pour sauver ce que nous avons de plus précieux : le vivant aujourd’hui menacé.
Ensemble, nous unissons nos forces pour préserver les espèces en danger, restaurer les espaces dégradés, régénérer la biodiversité
Dans cet espace propice aux échanges, nous sommes curieux de vous entendre, de partager vos réflexions et de répondre à vos interrogations.
»

Benjamin Mabille de Poncheville,
Responsable du Cercle

Présentation des avantages

Plaquette Cercle WWF

  • Un accueil personnalisé dans nos locaux ;
  • Des rencontres uniques, à Paris et dans les grandes villes de France ;
  • Une newsletter dédiée ;
  • Des conférences en ligne ;
  • Une sortie sur notre voilier le Blue Panda.

Comment intégrer le Cercle ?

  • En faisant un don à partir de 1 000 € par an ;
  • En désignant le WWF dans sa succession ;
  • En faisant une donation au WWF.

Les événements à venir

Voici un aperçu des dernières rencontres proposées aux membres du Cercle :

2 ours polaires en caméra trap - fish eye

18/10/22

Cocktail de bienvenue aux nouveaux membres du Cercle du WWF

Portrait serré d'un léopard de l'amour

27/10/22

Conférence digitale sur la protection de la biodiversité

Le Blue Panda de WWF

10/11/22

Sortie annuelle en mer

Deux chimpanzés (Pan troglodytes) dans une forêt

12/12/22

Conférence annuelle en présence d’Isabelle Autissier

Si vous souhaitez des informations supplémentaires, vous pouvez envoyer un mail à l’adresse suivante : lecercle@wwf.fr

Les projets financés en partie par le Cercle

Le bateau Blue Panda sur la méditerranée

Les expéditions du Blue Panda en Méditerranée

Après des siècles de surexploitation, la méditerranée est au bord du burn-out. C'est aujourd’hui la mer la plus polluée au monde ! Le Blue Panda, voilier ambassadeur du WWF, sillonne ses eaux pour mobiliser le grand public contre la pollution plastique et les nombreux dangers qui la menacent. Il étudie et surveille les milieux marins pour sauver ce joyau de la biodiversité.

Portrait de deux tigres

Doubler la population mondiale du tigre

En un siècle, la population du félin a diminué de 95%. C’est pourquoi le WWF a initié « Tiger x 2 », l'objectif mondial consistant à doubler le nombre de tigres sauvages d'ici 2022. En 2010, lorsque le nombre de félins a été estimé à moins de 3 200, les 13 pays dits du tigre (Bangladesh, Bhoutan, Cambodge, Chine, Inde, Indonésie, Laos, Malaisie, Birmanie, Népal, Russie, Thaïlande, et Vietnam) se sont engagés à atteindre l’objectif de 6 000 animaux d’ici 2022, la prochaine année du Tigre de l’horoscope chinois.

Végétation typique d'une forêt humide, vallée de Koné-Tiwaka, Nouvelle-Calédonie (France)

Restaurer des parcelles de forêt sèche en Nouvelle Calédonie

Sur le caillou, les derniers fragments de forêt sèche se trouvent en majorité sur des terres privées. Il faut souvent redoubler d’efforts pour convaincre les propriétaires fonciers d’épargner ce trésor en sursis sur leur territoire. C’est là tout l’enjeu de notre initiative de parrainage au sein de l’aire protégée du Ouen Toro. Une parcelle est confiée à un collectif (association, établissement scolaire, groupe d’amis) qui assure le retour de la forêt sèche sur cette zone. Le WWF incite ainsi les calédoniens à prendre le relais et à s’impliquer sur le long terme dans la conservation et la restauration de leur forêt sèche.

Membres du Cercle du WWF, ils témoignent

Jean-Yves Charriau

Jean-Yves Charriau

« J'ai assisté à presque toutes les conférences du Cercle à Paris, les plus marquantes furent celle sur la Méditerranée et celle sur la perte de la biodiversité avec l'ancien directeur du musée d'histoire naturelle, Gilles Bœuf, que j'ai trouvé très convaincant ! Lors de ces réunions j’apprécie que l'on ne sombre pas dans le défaitisme, malgré la situation terrible à laquelle nous faisons face. J’apprécie également que les intervenants trouvent des moyens de nous motiver pour agir, en témoignant des succès rencontrés et en identifiant des actions concrètes ! Je souhaite que le WWF maintienne l’équilibre entre action et lobbying, pour ne pas céder aux sirènes de l'écologie politique ou de la radicalité. Tous les amis que j'ai conviés à assister à une réunion du cercle ont apprécié l’expérience, soulignant à chaque fois la qualité des intervenants et la convivialité des débats même si les sujets sont plus que sérieux. »

Paule Gacon

Paule Gacon

« Au-delà du patrimoine matériel, transmettre son héritage c’est éduquer, partager ses valeurs et ses convictions. C’est conduire l’homme vers son humanité. C’est aussi rendre le cadeau que nous a fait la vie et tisser des liens pérennes entre les générations futures et leur environnement afin de vivre en harmonie avec tous les êtres vivants. Ce qui me tient à cœur, ce sont les efforts menés sur le terrain par le WWF pour protéger les espèces animales qui subissent de plein fouet le joug humain à travers, notamment, la disparition de leur habitat naturel. C’est pourquoi, avec mon mari, nous avons décidé de faire du WWF notre légataire universel. Voici le message que j’aimerais transmettre : nous ne sommes pas au-dessus des autres espèces. Jusqu’ici ce n’est pas la technologie qui nous a permis de survivre mais bel et bien la nature. »

Bruno Quillet

Bruno Quillet

« J’ai choisi d’anticiper ma succession car c’est le moyen pour moi d’apporter ma contribution aux idées que je défends, à mes convictions intimes. Si par cette action de générosité, vous pouvez soutenir des sujets qui aident à protéger ce trésor qu’est la Terre, je dirais qu’il n’y a pas à hésiter.

Depuis tout jeune je suis sensible à la protection de la nature, de la campagne, la montagne, la mer, tous ces lieux si grandioses qui procurent tant d’émotions. Je pense que transmettre en bon état ce cadeau qu’est la Terre est très important. Il faut prendre conscience que nous pouvons tous à un niveau individuel agir pour la conservation de la biodiversité. Prenons le temps, en toute honnêteté de se rapprocher de ce qui fait notre ADN et protégeons ce que nous avons reçu en héritage, pour nous mais aussi pour les suivants. »

Votre contact

Benjamin Mabille de Poncheville
Benjamin Mabille de Poncheville
Responsable de la Philanthropie
06 10 24 44 28