Albatros hurleur (Diomedea exulans) sur le point de s'envoler, Antarctique
Albatros

“Ce voyageur ailé” C. Baudelaire

Albatros

L’albatros : un oiseau légendaire

Les albatros sont de grands oiseaux de la famille des Diomédéidés qui passent la majeure partie de leur vie en mer. On reconnaît 22 espèces répartis en quatre genres : Diomedea (grands albatros), Thalassarche, Phoebastria (albatros du Pacifique Nord) et Phoebetria (albatros brun ou fuligineux).

Grands voyageurs des mers, les albatros déploient leurs immenses ailes pour parcourir de longues distances. À l’agitation frénétique, ils privilégient des techniques de vol plané spéciales pour limiter l'emploi de leurs muscles et la dépense d'énergie.

L'envergure de l’albatros hurleur peut atteindre jusqu'à 3,5 mètres, un record dans le monde des oiseaux.

La plupart des espèces se trouvent dans l’hémisphère Sud et les plus robustes peuvent vivre jusqu'à 60 ans durant lesquels ils auront parcouru des millions de kilomètres.

S’ils atteignent leur maturité sexuelle autour de 5 ans, ils ne se reproduisent, généralement, qu’entre 7 et 10 ans. Leur alimentation repose principalement sur les poissons et fruits de mer. Le plus souvent, ils chassent en fonçant sur leurs proies lorsqu'elles apparaissent à la surface de l’eau, mais ils sont également capables de plonger pour attraper leur nourriture (à plus de 5 mètres de profondeur pour certaines espèces).

Nom scientifique

Diomedeidae

Répartition / Habitat

Hémisphère Sud : Antarctique, Australie, Afrique du Sud, Amérique du Sud. Seules 3 espèces d’albatros sont présentes exclusivement dans le Pacifique Nord (Japon, Californie, Hawaï et Alaska) : l’albatros à queue courte, l’albatros à pieds noirs et l’albatros de Laysan. L'albatros des Galápagos est une exception puisqu'il se reproduit dans les îles équatoriales des Galápagos et se nourrit sur les côtes sud-américaines.

Population

La taille des populations est très variable en fonction des espèces : quelques dizaines de milliers pour albatros des Galápagos (Phoesbastria irrorata), l’albatros à nez jaune (Thalassarche chlororhunchos) ou l’ albatros hurleur (Diomedea exulans) et quelques individus pour l’albatros d’Amsterdam (Diomedea amsterdamensis) qui ne compte plus que 15 couples.

Taille

De 1,10 à 1,35 m de long (jusqu’à 3,5 m d’envergure)

Poids

De 6 à 12 kg

Régime alimentaire

Fruits de mer, calamars, poulpes et autres céphalopodes, krill, crabes, crevettes, homards et autres crustacés, poissons, carcasses, zooplanctons

Statut

18 des 22 espèces d’albatros sont menacées (UICN)
L'albatros hurleur de l'île de Macquarie (Diomeda dabbenena) et l’albatros d’Amsterdam (Diomeda amsterdamensis) sont en danger critique d'extinction (UICN)

La fin du voyage ?

Si les albatros sont protégés des prédateurs puisqu’ils passent l’essentiel de leur temps en mer, plusieurs menaces annexes rendent cependant l’espèce vulnérable. Certaines techniques de pêche, les pollutions d’origine humaine et la prédation et concurrence d’espèces invasives sur leurs lieux de ponte constituent les dangers les plus sérieux.

Prises accidentelles

L’une des menaces les plus graves, pour toutes les espèces d’albatros, est de se retrouver piégé dans les lignes d’une palangre en chassant de la nourriture. L’irrésistible appât pousse ces oiseaux à plonger mais une fois dans l’eau, ils se retrouvent prisonniers ou gravement blessés par les hameçons et se noient.

Espèces invasives

Traditionnellement, les albatros forment de grandes colonies sur des îles éloignées où ils peuvent nicher. Malheureusement ces espaces sont de plus en plus fragilisés par les espèces invasives. Par exemple, les rats se nourrissent des œufs qu'ils trouvent dans les nids, les lapins détruisent les aires de nidification avec leurs terriers etc. C’est le cas de l’île Macquarie, site de nidification des albatros successivement envahi par les rats, les chats et les lapins.

Pollution marine

Chaque année sur les îles Midway, dans l’océan Pacifique, des dizaines de milliers de poussins d'albatros meurent par étouffement ou empoisonnement à cause des matières plastiques et autres déchets d'origine humaine que leurs parents leur donnent pour les nourrir. Le travail du photographe Chris Jordan illustre froidement les ravages du plastique sur les poussins d’albatros (certaines images peuvent choquer).

Que fait le WWF pour l’albatros ?

Le WWF s’engage sur le terrain pour alerter sur le sort des albatros et promouvoir des solutions novatrices face aux nombreuses menaces qui pèsent sur cette espèce.

Pour enrayer la baisse des populations d’oiseaux de mer dont fait partie l’albatros, le WWF a pris part au programme néo-zélandais Southern Seabird Solutions (solutions pour les oiseaux des mers du Sud), qui réunit pêcheurs, industriels et gouvernements autour d'une cause commune : sauver les oiseaux marins en réduisant le nombre de prises accidentelles.

Le concours international de matériel de pêche intelligent, organisé par le WWF, vise à identifier des solutions pratiques pour permettre aux pêcheurs de travailler plus habilement tout en préservant l’océan. En outre, la quatrième plus grande aire marine protégée au monde a vu le jour dans l’océan Austral après plusieurs années d’étroite collaboration entre le WWF et le gouvernement sud-africain. Cette zone abrite cinq espèces d’albatros.

Un habitat protégé

C’est la superficie de l’aire marine protégée qui accueille les albatros, soit l’équivalent de la surface d’un pays comme le Cambodge. Il s'agit de la 4ème plus grande aire marine protégée du monde. 

Agissez avec le WWF

Chacun d’entre nous peut se mobiliser et agir au côté du WWF pour faire face au plus grand défi de notre siècle. La sauvegarde des espèces et des espaces menacés ne se fera pas sans votre aide. Ensemble nous sommes la solution !

Albatros à sourcils noirs (Diomedea melanophrys), Antarctique

Ensemble, agissons

Le WWF œuvre à la conservation des espèces menacées sur tous les continents. Aidez-nous à poursuivre nos actions au plus près du terrain.
Votre don est notre force.

Salarié WWF avec un local d'une communauté de la rivière Tigre, affluent de l'Amazone, Loreto, Pérou

Soyez informés des dernières actualités

Toute l'actualité des acteurs du WWF dans votre boîte mail. 

Sac en coton bio - Boutique WWF

Le sac en coton bio

En achetant ce grand sac en coton biologique, soutenez nos actions différemment.