Dugong face à la caméra dans la Mer Rouge en Egypte
Dugong

Une sirène en danger

Dugong

Le Dugong : un paisible brouteur des mers

Malgré une corpulence impressionnante, le dugong est un animal discret à la nage gracieuse. Herbivore, il passe une grande partie de son temps à brouter les herbiers marins. Il est ainsi souvent qualifié de vache marine. Cette caractéristique en fait un animal exclusivement côtier.

Le dugong est un mammifère exclusivement marin appartenant à l’ordre des siréniens. C’est un proche parent des lamantins mais contrairement à eux, il n’évolue jamais en eaux douces. Il s’en distingue aussi par sa nageoire caudale qui est triangulaire tandis que celle des lamantins est en forme de palette arrondie. Le dugong possède également deux incisives caractéristiques apparentées à des défenses d'éléphant (jusqu’à 18 cm de long).

Son aire de répartition s’étend de l’Afrique de l’Est jusqu’au Vanuatu (Pacifique Ouest).

Presque exclusivement herbivore, sa préférence se porte sur les plantes à fleur des herbiers marins, il absorbe en moyenne 30 à 40 Kg de nourriture par jour. Du fait de ce régime alimentaire, l’espèce se cantonne aux zones côtières et elle est donc particulièrement vulnérable aux pressions humaines.

Fréquemment blessée par les hélices des embarcations à moteur et parfois chassée pour sa viande, ses habitats côtiers sont en réduction, en particulier du fait du tourisme, de la pollution et de l'urbanisation des côtes.

Aujourd’hui, l’espèce est considérée comme vulnérable à l’échelle mondiale mais se trouve fortement menacée sur une très large portion de sa zone de distribution.

Nom scientifique

Dugong dugon

Répartition / Habitat

Zones côtières tropicales et sub-tropicales de l’Indo-Pacifique

Population

Les plus importantes se trouvent en Australie (> 70 000), dans le Golfe Persique (environ 6 000), en Mer Rouge (environ 2 000) et en Nouvelle-Calédonie (environ 700).

Taille

Jusqu’à 3 m (environ 1,2 m pour un nouveau-né)

Poids

Jusqu’à 450 kg (environ 30 kg pour un nouveau-né)

Régime alimentaire

Herbivore

Statut

Selon le classement UICN, le dugong est “Vulnérable” au niveau mondial et “En Danger” en Nouvelle-Calédonie (UICN).
Également classé à l’annexe I de la CITES

Un animal particulièrement fragile

Le dugong est très vulnérable aux activités humaines car son habitat est exclusivement côtier. Il est donc directement soumis à de nombreuses pressions anthropiques. Cette fragilité est exacerbée par la faible capacité des populations à se reconstituer. En effet, les femelles ne donnent naissance qu’à 5 ou 6 petits (appelés « veaux ») au cours de leur vie.

Chasse et braconnage

La viande de dugong est un met apprécié et de fait, l’espèce a longtemps été chassée massivement sur l’ensemble de son aire de répartition. Cette pression a entraîné la disparition des dugongs dans plusieurs régions et constitue sans aucun doute la cause principale du déclin de ses effectifs. Bien que la chasse soit interdite dans de nombreux pays comme la Nouvelle-Calédonie, les braconniers continuent de sévir, mettant en péril certaines populations.

Corps d'un Dugong mort, Île Negros (Philippines)

Prises accidentelles dans les engins de pêche

Les dugongs fréquentent principalement des zones propices à la pêche et il n’est pas rare que des individus se retrouvent pris par des filets dans lesquels ils peuvent mourir étouffés. En effet, comme tout mammifère marin, les dugongs doivent remonter en surface pour respirer et c’est là qu’ils se font parfois pêchés accidentellement par des navires ciblant d’autres espèces.

Un homme porte un dugong noyé dans un filet de pêche au département des pêches du district de Mafia (Tanzanie)

Dégradation des habitats

La survie des dugongs dépend directement de la présence d’herbiers marins dont ils se nourrissent. Or, les herbiers sont des écosystèmes côtiers fragiles qui pâtissent de la pollution, du développement du littoral ou encore, du réchauffement climatique. Ces habitats sont donc soumis à une pression intense qui contribuent à leur dégradation et leur recul à travers le monde. Les populations de dugongs en sont logiquement impactées.

Eaux Philippines

Trafic maritime

Espèce côtière, le dugong est contraint de côtoyer des zones d’intense trafic maritime. Or, l’animal se fait souvent surprendre par la vitesse des embarcations, ne parvenant pas à éviter la collision. Bien que robustes, ils meurent fréquemment après avoir été percutés.

Que fait le WWF pour le dugong ?

La Nouvelle-Calédonie abrite une population isolée de 700 à 800 dugongs, un nombre non négligeable pour cette espèce dont les populations sont globalement très menacées. Bien que la chasse y soit interdite depuis de nombreuses années, la population semble plus en danger que jamais.

En Nouvelle-Calédonie, conscients de la nécessité de mieux préserver l’espèce, les acteurs de l’environnement  – réunissant les collectivités locales, l’État français (OFB, IRD, DAFE), l’Aquarium des lagons, l’association Opération Cétacés et le WWF – ont lancé en 2010 un « plan d’actions dugong » (PAD).
Le WWF s'investit au sein de ce groupe dans de nombreuses opérations de sensibilisation du public, d’acquisition de connaissances et de préservation de l’espèce et de son habitat.

Ce travail a permis d’établir un état des lieux précis du statut de conservation de l’espèce sur le territoire amenant récemment l’UICN à classer “En Danger” la population de dugongs de Nouvelle-Calédonie (décembre 2022). Face à cette urgence, le WWF s’est engagé à redoubler d’effort pour soutenir, développer et piloter des actions ambitieuses pour la sauvegarde de cette espèce emblématique du territoire.

Il n’est pas trop tard pour sauver le dugong de Nouvelle-Calédonie mais l’urgence est là. Le WWF s'investit plus que jamais pour mobiliser l’ensemble des acteurs de l’environnement et mettre en œuvre des actions concrètes pour réduire les menaces.

Marc Oremus, coordinateur WWF France du programme marin en Nouvelle-Calédonie, en mission sur un bateau

Bonne nouvelle du réseau

Parce que notre travail n'est jamais vraiment terminé, on peut parfois oublier de célébrer nos victoires. Pourtant, quel que soit le projet, chaque avancée, même infime, demeure essentielle. C'est pourquoi nous prenons le temps de s’attarder sur une bonne nouvelle, un succès, un répit, pour mieux reprendre le combat ensuite.

Agissez avec le WWF

Chacun d’entre nous peut se mobiliser et agir au côté du WWF pour faire face au plus grand défi de notre siècle. La sauvegarde des espèces et des espaces menacés ne se fera pas sans votre aide. Ensemble nous sommes la solution !

Dugong dans les eaux des Philippines

Ensemble, agissons

Le WWF œuvre à la conservation des espèces menacées sur tous les continents. Aidez-nous à poursuivre nos actions au plus près du terrain.
Votre don est notre force.

Salarié WWF avec un local d'une communauté de la rivière Tigre, affluent de l'Amazone, Loreto, Pérou

Soyez informés des dernières actualités

Toute l'actualité des acteurs du WWF dans votre boîte mail. 

Jeux de coloriage sur la eboutique du WWF France

Jeux et peluches

Soutenez nos actions de façon ludique avec notre sélection de jeux.