STOP AUX MEATHOS

74% de la population française souffre de meathomanie. Et vous ? Pour protéger la planète, la solution est dans votre assiette : suivez le tuto !

LA MEATHOLOGIE, C’EST QUOI ?

👉​ C'est l'ensemble des mythes et préjugés qui nous poussent à surconsommer de la viande aux dépens de notre santé et de la planète.

STOP AUX MEATHOS : Les bonnes raisons de rejoindre le mouvement

Selon l’ADEME, 25% de notre empreinte carbone est liée à ce que nous mangeons.

La surconsommation de viande dévore la planète et certains mythes ont encore la dent dure ! Pour agir, nous devons consommer moins de viande et en consommer mieux. Mais pas de panique ! Il ne s’agit pas forcément de tout arrêter, juste de ne plus nourrir de vieux clichés. Alors, vous nous suivez ? 
Vous aussi, dites stop aux meathos !🥩

En France, même si la consommation de viande “brute” diminue, les produits carnés continuent à jouer un rôle central dans la composition des plats cuisinés. Un joli paradoxe, pas vrai ? En réalité, jamais nous n’avons produit, ni consommé autant de viande qu’aujourd’hui. 

La raison ? Ces plats sont souvent considérés comme “riches en protéines” et synonymes de « bonne santé ». Dire stop aux meathos, c’est rétablir la vérité. Pourquoi faire ? 

✋ Parce que c’est bon pour la planète ! Émissions de gaz à effet de serre, déforestation, dégradation des sols ou surconsommation d’eau : l’élevage grignote la Planète. La consommation française de viande et de lait mobilise plus de 80 % de la surface agricole totale nécessaire à notre alimentation. Pour lutter contre le réchauffement climatique et préserver la biodiversité, on devrait diminuer de ⅔ notre consommation de viande 👀

✋ Parce que c’est bon pour notre santé ! En France, on consomme 45% de protéines en trop selon les études de l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire Alimentaire (ANSES), dont les 2⁄3 proviennent des animaux. Quel danger ? L’OMS a tranché : les viandes transformées comme la charcuterie sont considérées comme cancérogènes et la viande (rouge notamment) tend à augmenter le risque de développer certaines maladies chroniques (diabète, obésité, maladies cardiovasculaires).

COMMENT DIRE STOP AUX MEATHOS ? Découvrez comment manger plus varié et équilibré.

Prêts à manger moins de viande mais de manière plus réfléchie ? Vous êtes au bon endroit ! Vous allez voir, tout va bien se passer. Dire stop aux meathos, c’est oublier l’idée que la viande est nécessaire à chaque repas mais préférer la qualité à la quantité. Et pour y parvenir, voici nos 5 conseils clés :

1/ PLUS DE VÉGÉTAL DANS L’ASSIETTE !

Varier son alimentation implique de manger plus d'ingrédients d'origine végétale. Et entre fruits, légumes, légumineuses, noix ou céréales (complètes si possible !) on ne manque pas de choix ! Quand c'est possible, privilégier ceux qui sont certifiés : Agriculture Biologique, Nature & Progrès, Bio Equitable en France, etc.

2/ MOINS DE VIANDE

  • Consommer de la viande maximum trois jours par semaine (en incluant viande rouge, volaille, charcuterie).
  • Le poisson et les fruits de mer doivent être aussi consommés de manière réfléchie ! Pour connaître les espèces de poisson à favoriser ou à éviter, retrouvez le Consoguide du poisson publié par le WWF.

3/ MIEUX CHOISIR SA VIANDE

Quitte à en consommer moins, autant bien la choisir ! Mais comment ?

  • Choisir des produits issus d’élevages dits extensifs, c'est-à-dire, où les animaux grandissent en plein air et sont nourris à l’herbe des pâturages pour les herbivores (vaches, moutons, chèvres). Ces types d’élevage sont moins dépendants des importations d’aliments pour les animaux. Pour mieux comprendre l'impact des élevages, lire notre rapport Viande : manger moins, manger mieux.
  • Préférer les produits issus de filières de production durables, qui soutiennent et rémunèrent équitablement les producteurs. Comment les reconnaître ? Repérez les labels, coopératives, potagers collectifs qui offrent une transparence sur l’origine de leurs produits et leurs méthodes de production. Qui n’a rien à cacher, n’a rien à se reprocher ! Pour connaître les labels ou appellations à privilégier, retrouvez ici l’étude réalisée par Greenpeace et le WWF sur la fiabilité de ces démarches !

4/ PLUS LOCAL ET DE SAISON

Préférer les fruits et légumes locaux et de saison permet de soutenir les agriculteurs de votre région et de respecter le rythme de la nature. Ça tombe bien, il paraît qu’elle est bien faite !

5/ ET ENFIN, CUISINER !

Le zéro meatho, c'est aussi se mettre aux fourneaux en suivant des recettes de cuisine maison et réduire ainsi sa consommation de plats industriels/transformés (et de produits gras et sucrés comme les sodas ou les confiseries, tant qu'à faire...).

ZÉRO MEATHO & ZÉRO PRISE DE TÊTE 👇

Le poids de l'assiette sur la planète

Manger, quel impact sur l'environnement ?

Le tuto anti meatho

Notre guide pour manger moins de protéines d'origine animale, varier son alimentation et protéger la planète !

Hungry Consti a dit stop aux meathos !

Constance Lasserre, 26 ans, créatrice de contenu food sur Instagram et Tiktok et ambassadrice de notre campagne Stop Aux Meathos, démocratise la gourmandise via le partage de bonnes adresses à Paris mais aussi des recettes du quotidien et toutes sortes de contenus croustillants. 

Les apéros sans meatho

Qui dit vacances, dit souvent apéritifs : alors découvrez nos recettes pour un apéro sans meatho !

C'est de saison !

Découvrez notre calendrier mensuel de fruits et légumes de saison pour cuisiner avec des produits frais et locaux.