Retour
21. août 2020 — Communiqué de presse

Samedi 22 août 2020, Jour du dépassement : une rentrée cruciale pour une relance verte

Alors que des décideurs à travers le monde s’apprêtent à présenter leurs plans de relance à la rentrée, le Jour du dépassement 2020 intervient le samedi 22 août, après une année marquée par la crise liée au Covid-19. Dans ce contexte exceptionnel, ce Jour du dépassement sonne comme un rappel à l’ordre à destination des gouvernements pour qu’ils prennent les bonnes décisions qui nous permettront de sortir du modèle actuel, dopé aux énergies fossiles et prédateur de ressources naturelles.

Forêt détruite dans la province de Riau, Sumatra (Indonésie)

Pour subvenir aux besoins de l’humanité, il faudrait en réalité 1,6 Terre.

La date du 22 août 2020, dévoilée et calculée par le Global Footprint Network, correspond au jour où, à l’échelle de la planète, nous aurons pêché plus de poissons, abattu plus d’arbres et cultivé plus de terres que ce que la nature peut nous offrir au cours d'une année. Quant à nos émissions de dioxyde de carbone, elles auront été plus importantes que ce que nos océans et nos forêts sont en capacité d’absorber.

Si le Jour du dépassement montre cette année encore l'impact de notre modèle prédateur sur les ressources naturelles, il reflète aussi la crise liée au Covid-19 avec un recul de 3 semaines pour l’année 2020. Ce recul est dû à une baisse de notre empreinte carbone de 14,5% et, dans une moindre mesure, à une réduction de notre empreinte en produits forestiers de 8,4% intervenues en 2020. Un trompe-l'œil à considérer avec prudence car cela ne reflète pas une transformation durable nécessaire pour limiter de manière pérenne notre empreinte écologique. Ce recul est l’effet d’une crise sanitaire exceptionnelle ayant conduit au ralentissement subi et temporaire d’un modèle non soutenable basé sur un recours aux énergies fossiles et un prélèvement de ressources naturelles effréné, en constante hausse sur la décennie passée.

La planète Terre vue d'un satellite en orbite

Un tournant historique pour acter une relance verte et faire reculer durablement le Jour du dépassement

« Continuer comme avant ou reconstruire autrement : les décideurs ont une responsabilité historique. »

Alors que des plans de relance se dessinent à travers le monde, l’humanité est aujourd’hui face à un choix historique : maintenir un modèle reposant sur les énergies fossiles et la surconsommation de ressources naturelles ou investir les milliers de milliards d’euros dégagés pour la relance dans un modèle durable. Les décideurs doivent s’assurer que la relance permette d’opérer un changement de modèle vers des logements, des mobilités, des industries, des énergies, une pêche et une agriculture durables pour limiter notre dépassement et vivre dans les limites de ce que la nature peut nous offrir. C’est pourquoi le WWF France demande que les aides apportées et les financements mobilisés par les gouvernements soient orientés vers la construction du monde de demain. Car les solutions existent : dans son dernier rapport Monde d'après : l’emploi au coeur d’une relance verte, le WWF France démontre qu’accélérer la transition écologique par une relance verte dans des secteurs clés de la rénovation, de la mobilité, du vélo-tourisme et de l’énergie permettrait de soutenir plus d’un million d’emplois d’ici la fin du quinquennat.

« A partir de samedi 22 août 2020, l’humanité est dans le rouge. En cause de ce dépassement de plus de quatre mois des limites planétaires : notre modèle dopé aux énergies fossiles et prédateur de ressources naturelles. Le recul de trois semaines lié au ralentissement contraint de l’économie en pleine crise Covid-19 n’est qu’un trompe-l’oeil. Toute notre attention doit être portée sur les plans de relance en préparation par les gouvernements pour s’attaquer aux racines du problème. Continuer comme avant ou reconstruire autrement : les décideurs ont une responsabilité historique. En France, nous comptons sur le gouvernement Castex pour présenter dès le prochain Conseil des ministres un plan de relance totalement tourné vers la transition écologique et l’emploi. »
Pierre Cannet, Directeur du Plaidoyer au WWF France