Forêt de Maramures (Roumanie)
Vie des forêts

Protéger le cœur vert de la planète

Champ d'action : Vie des forêts

Plus de la moitié des espèces terrestres vit dans les forêts

L'humanité a besoin des forêts. Grâce à la diversité d’espèces qui le compose, l’écosystème forestier nous offre une multitude de services écologiques, économiques et sociaux. Le WWF se mobilise pour lutter contre la dégradation des forêts, sanctuariser celles qui ont une valeur inestimable, encourager une gestion forestière durable et une consommation responsable des produits forestiers, et restaurer les forêts malheureusement dégradées.

Les forêts abritent plus de la moitié de la diversité animale et végétale terrestre. Elles permettent de subvenir aux besoins vitaux de 300 millions de personnes. Pourtant, 8 à 10 millions d’hectares de forêts naturelles disparaissent chaque année, notamment en zone tropicale.

L’objectif du WWF est de conserver les forêts les plus importantes au monde. 

Pour cela, nous nous mobilisons pour mieux protéger les espaces forestiers à haute valeur de conservation dans quatre écorégions (Guyane, Nouvelle-Calédonie, Bassin du Congo, Europe) et nous contribuons à la restauration de certaines des forêts les plus dégradées à Madagascar, en Nouvelle-Calédonie et dans le bassin du Mékong).

Nous soutenons par ailleurs les acteurs qui prennent des engagements d’approvisionnement responsable, sans déforestation, et incitons de nouveaux acteurs à les rejoindre. Nous accompagnons notamment les marchés du bois, du papier et du caoutchouc naturel vers la durabilité. Nous encourageons une approche intégrant ces forêts productives dans un territoire écologiquement vivant.

Notre mission

Des paysages forestiers résilients au profit de la nature et des humains.

Nos leviers d'actions

La préservation des écosystèmes forestiers demande de mobiliser de multiples solutions. L’ambition du WWF est de garantir la résilience des écosystèmes forestiers en les protégeant, en les enrichissant et en les restaurant quand cela est possible. Trois objectifs structurent nos actions d’ici 2025.

Bois certifié FSC de l'entreprise Kolombangara Forest Products Limited, Iles Salomon

Promouvoir une consommation responsable

  • Lutter contre la déforestation importée 
  • Optimiser notre consommation des ressources issues des forêts 
  • Suivre la déforestation par satellite et vérifier les engagements des entreprises qui importent des produits agricoles et forestiers issus de zone à risques de déforestation et de dégradation des forêts 
  • Promouvoir le label FSC afin que la part certifiée du marché français du bois atteigne 15-20% en 2030, et que 100% du marché soit d’origine légale
  • Promouvoir l’achat de papier responsable et  le développement de l'économie circulaire dans les entreprises et les organisations publiques
Forêt des Carpates, Parc national de Piatra Craiului, Transylvanie (Roumanie)

Pour une gestion durable des forêts productives

  • Réduire l’impact des incendies en Nouvelle-Calédonie et de l'orpaillage en Guyane sur les forêts à haute valeur de conservation
  • Développer des outils innovants de valorisation des productions certifiées (bois, papier, caoutchouc) et des services environnementaux associés (métropole, Guyane, Nouvelle-Calédonie).
  • Soutenir un production durable de caoutchouc naturel dans la région du Mékong et le caoutchouc sauvage dans l'Etat d'Amazonas au Brésil
  • Appuyer des projets de gestion communautaire des ressources naturelles dans le Bassin du Congo et en France
  • Protéger les derniers pans de forêts primaires d'Europe et des vieilles forêts de France

Restauration des forêts dégradées

  • Développer des études et un plaidoyer sur la restauration des forêts dégradées à l’échelle mondiale 
  • Mobiliser des acteurs publics ou privés à l'effort de la décennie ONU sur la restauration des écosystèmes dégradés (2021‑2030)
  • Appuyer des projets de terrain pour la restauration des forêts bénéficiant à la fois à la biodiversité, au climat et à la population
  • Financer un processus de restauration des forêts sur plus de 600 000 hectares dans trois régions différentes (Mexique, Nouvelle-Calédonie et Madagascar)

Nos projets actifs

Le WWF oeuvre depuis des années à ce que l’intégrité des forêts les plus importantes au monde soit enrichie et maintenue. A travers différents projets de terrain, le WWF mène des actions de conservation des forêts primaires et restauration forestière, tout en essayant de normer le marché des produits forestiers.

Vue d'une forêt en Nouvelle-Calédonie

Protéger les forêts emblématiques de Nouvelle-Calédonie

La Nouvelle-Calédonie héberge une faune et une flore remarquables. Ses forêts présentent un taux d’endémisme parmi les plus élevés de la planète, leur conservation apparaît dès lors comme une priorité mondiale. Coûte que coûte, nous devons protéger l’existant. 

Femmes mexicaines posant dans leur plantation de vanille

Mexique : restaurer les forêts et l’espoir

Au Sud Ouest du Mexique, dans l’État de Oaxaca, nous nous mobilisons depuis plus de 15 ans pour préserver les forêts et les précieux services qu’elles rendent aux communautés locales, en particulier l’approvisionnement en eau potable.

Une main aplatit les fruits de palmiers à huile rouges prêts à être transformés en huile de palme. Oshwe, République démocratique du Congo

Gabon : vers une filière d’huile de palme durable avec les communautés locales

Le Gabon investit massivement dans le développement d’une filière d’huile de palme durable. Nous formons les ONG locales pour leur permettre de défendre leurs droits et de préserver leurs forêts.

Un signe d'orientation vers un point d'eau dans le désert en Tunisie

Maroc et Tunisie : vers l’adaptation au changement climatique avec les ONG locales

Au Maroc et en Tunisie, nous travaillons avec les ONG locales pour construire des politiques d'adaptation au changement climatique.

La forêt amazonienne dévastée par les garimpeiros (adeptes des pratiques d'orpaillage illégal) entre le Suriname et la Guyane française

Éradiquer le mercure du Plateau des Guyanes

Avec les acteurs publics et locaux, le WWF France se mobilise pour bannir le mercure de l’orpaillage en Guyane et protéger les écosystèmes guyanais et les populations qui en dépendent pour subvenir à leurs besoins.

Les habitants de Tepu, village amérindien de l'intérieur surinamais, participent activement à la définition d'une nouvelle aire protégée dans leur territoire.

Protéger la forêt amazonienne du plateau des Guyanes

Au cœur de la forêt amazonienne se trouvent le Parc national des Monts Tumuc-Humac (Brésil) et le Parc amazonien de Guyane (Guyane française) qui couvrent à eux deux près de 7,3 millions d’hectares : c’est la plus grande forêt tropicale protégée du monde, une biodiversité unique.

Site de restauration Benjavilo de la mangrove de Madagascar

Préserver les mangroves du Manambolo

Situées sur le littoral Ouest de l’île de Madagascar, les mangroves de la région du Manambolo sont d’une importance cruciale pour les populations locales. Elles n’en sont pas moins menacées : leur surexploitation et le changement climatique les détériorent de manière considérable.

Des montagnes de la Sierra Nevada de Santa Marta en Colombie
Nous sommes envahis par le plastique, agissons ensemble pour protéger notre planète !

Agir au quotidien

Alimentation, transport, énergie... Nos choix en tant que consommateur et citoyen responsable peuvent faire la différence. Tous les jours, vous avez le pouvoir d'agir.

Le Panda, mascotte du Pandathlon, dans les bras d'un pandathlète pendant la course d'orientation à l'Alpe d'Huez (France)

Le saviez-vous ?

66 % du montant de votre don au profit du WWF peut être déduit de votre impôt sur le revenu.

Documents à télécharger