Raies manta en Méditerranée
Méditerranée

Hotspot de la biodiversité mondiale

Méditerranée

Méditerranée : immensité et biodiversité

Avec ses 46 000 km² de littoral, la Méditerranée est la plus grande mer semi-fermée au monde. Elle s’étend sur 24 pays et territoires d’Europe, d’Afrique et du Moyen-Orient. Région naturelle et stratégique, elle joue un rôle historique fondamental dans le développement des territoires qui l’entourent.

La Méditerranée se déploie du détroit de Gibraltar au canal de Suez. Ce bassin comporte quelques-unes des terres les plus fertiles, les plus belles et, par conséquent, les plus convoitées de la planète. Son patrimoine historique et culturel est riche, varié et de renommée internationale.

Réputée pour la splendeur de sa nature, elle jouit d’un climat doux et tempéré et est l’une des régions les plus peuplées et développées au monde. Les quelque 500 millions d’habitants qui y vivent influencent les équilibres écologiques de la région.

Foyer de biodiversité, la mer Méditerranée abrite plus de 10 000 espèces et notamment de 4 à 18%, selon les taxons, des espèces connues à ce jour (dont un quart est unique à la région), alors que cette mer ne représente que 1% des eaux de la planète.

Localisation

La mer Méditerranée est bordée au Nord par l’Europe, au Sud par l’Afrique et à l’Est par l’Asie

Superficie

Environ 2,5 millions de km²

Climat

Doux et tempéré

Espèces présentes

Lézard, salamandre, singe magot, lynx ibérique, phoque moine, baleine, tortues marines, rorqual commun, cachalot, thon rouge

Un bassin menacé mais des dangers ignorés

S’il s’agit d’une région développée, elle est pourtant l’une des moins protégées au monde alors que ses ressources naturelles ne sont pas illimitées. Chaque jour, nous perdons des habitats, détruisons des forêts, dégradons les fleuves et cours d’eau, exploitons la vie marine, polluons les mers et perdons des espèces endémiques de la Méditerranée.

Tourisme de masse et pression foncière

En Méditerranée plus qu’ailleurs, le développement massif et incontrôlé des activités humaines touche durement les écosystèmes côtiers qui subissent une très forte artificialisation. Chaque année, plus de 220 millions de vacanciers se pressent sur ses côtes et ce nombre devrait atteindre 630 millions en 2025, stimulant ainsi la construction de nouvelles infrastructures de tourisme de masse.

Changement climatique

La Méditerranée a été identifiée par le GIEC comme une région particulièrement exposée aux effets du dérèglement climatique. La vulnérabilité de nombreux habitats marins face au changement climatique comme l’herbier de posidonie ou le coralligène a déjà commencé à se manifester.

Trafic maritime incessant

25% du trafic maritime mondial transite en Méditerranée et le sanctuaire Pelagos souffre notamment de cette circulation intense, particulièrement en été où les risques de collisions avec les cétacés sont significatifs. Les collisions avec les navires représentent la première cause de mortalité non naturelle pour les grands cétacés. Beaucoup d’individus vivants présentent également des traces de ces accidents.

Développement de l’économie bleue

Tourisme côtier et marin, augmentation rapide du trafic maritime, exploitation d’hydrocarbures offshore, aquaculture, chalutage et surpêche, développement de fermes éoliennes offshore, la Méditerranée fait actuellement face au développement sans précédent des secteurs de l’économie maritime.

Que fait le WWF en Méditerranée ?

Depuis plus de 17 ans, le WWF France s'investit en Méditerranée pour la protection des écosystèmes marins en se concentrant sur 4 axes de conservation : l’étude et la protection des cétacés, le développement et l’amélioration du réseau des Aires Marines Protégées (AMP), la lutte contre les dangers de la pollution et la promotion de la pêche durable et le développement d’une économie bleue durable.

Le WWF France a soutenu pendant près de 10 ans la création du sanctuaire Pelagos, la seule aire marine protégée de haute mer créée entre la France, Monaco et l’Italie, et embarque régulièrement pour des missions scientifiques d’observation des cétacés. Le WWF a également relancé le réseau MedPAN des gestionnaires d’aires marines protégées (AMP) en Méditerranée et s’investit dans la gestion efficace et la création de nouvelles AMP.

Nous soutenons la pêche artisanale et la restauration des stocks halieutiques, tels que le thon rouge. Par ailleurs, nous avons mis en évidence les risques d’un développement économique maritime anarchique à travers le rapport MedTrends et promouvons une croissance bleue durable. Depuis 2007, ce travail a véritablement pris une dimension collective grâce à l’Initiative Méditerranéenne Marine mise en œuvre conjointement par tous les WWF de la région Méditerranée.

Pour sauver la Méditerranée et lui permettre d’exprimer à nouveau tout son potentiel, le WWF collabore avec des partenaires, décideurs, acteurs du territoire et visiteurs soucieux de protéger cette magnifique région aux ressources naturelles abondantes.

Nos projets actifs

Le WWF s’engage activement depuis de nombreuses années pour la conservation de la Méditerranée et mène des projets de terrain afin de lutter efficacement contre les pressions qui pèsent sur cette écorégion en danger.

REPCET : protéger les grands cétacés dans le sanctuaire Pelagos

Le sanctuaire Pelagos est un vaste espace maritime méditerranéen qui vise à protéger les mammifères marins qui le fréquentent. Malheureusement, ces derniers n’en demeurent pas moins menacés. En effet, le risque de collision entre les grands cétacés et les navires reste bien présent.

En savoir plus

Cap Cétacés : étudier les mammifères marins méditerranéens

Présent depuis plus de 17 ans en Méditerranée, le WWF mène d’importantes expéditions scientifiques en mer afin d’en apprendre davantage sur les grands cétacés, leurs comportements et les nombreuses menaces qui planent sur eux. Cap Cétacés est un projet majeur, né en 2000, s’inscrivant dans cette lignée.

En savoir plus

Medfish : assurer la durabilité des pêcheries méditerranéennes

Le projet Medfish, né d’une association entre le WWF et le Marine Stewardship Council (MSC), a pour objectif d’analyser et d’évaluer la durabilité des pêcheries méditerranéennes, françaises et espagnoles, aujourd’hui menacées, en se basant sur le Référentiel Pêcherie du MSC.

En savoir plus

Agissez avec le WWF

Chacun d’entre nous peut se mobiliser et agir au côté du WWF pour faire face au plus grand défi de notre siècle. La sauvegarde des espèces et des espaces menacés ne se fera pas sans votre aide. Ensemble nous sommes la solution !

Ensemble, agissons

Le WWF agit partout dans le monde afin de promouvoir le développement d’activités humaines qui respecte la planète et sa biodiversité.
Votre don est notre force.

Soyez informés des dernières actualités

Toute l'actualité des acteurs du WWF dans votre boîte mail. 

Le t-shirt WWF

En achetant ce t-shirt bleu en coton bio, soutenez nos actions différemment.