Exploitant indonésien de caoutchouc

Développer une filière de caoutchouc naturel durable en Indonésie

L’exploitation responsable des matières premières est un enjeu au cœur de la stratégie du WWF pour préserver la forêt. Nous avons identifié quinze matières premières dont les mauvaises méthodes de production peuvent engendrer la déforestation. Par ailleurs, en 2015, onze fronts majeurs de déforestation ont été ciblés comme étant de hauts lieux de conversion du couvert forestier en surfaces agricoles.
Le caoutchouc naturel exploité au sein de plantations mal gérées a clairement été identifié comme étant une cause de déforestation, principalement en Asie et en Afrique. Pour faire face à cette menace grandissante, le WWF a développé une stratégie de transformation de la filière de caoutchouc naturel qu’il développe en partenariat avec le Groupe Michelin, acteur majeur du secteur.

La production de caoutchouc naturel non durable menace les forêts

Croissance continue du marché de l’hévéa indonésien

L'Indonésie est le deuxième producteur mondial de caoutchouc naturel en volume et accueille 36% des surfaces plantées au niveau mondial sur son territoire.

Depuis plusieurs années, le WWF tire la sonnette d’alarme sur la déforestation toujours plus rapide des forêts indonésiennes et alerte la communauté internationale sur l’état d’urgence environnementale de l’ensemble de la région. Connu comme étant une zone fortement endommagée par la production non durable d’huile de palme et les monocultures pour la pâte à papier, l’Indonésie doit également faire face aux menaces grandissantes d’une déforestation liée aux plantations de caoutchouc naturel lorsqu’elles sont mal gérées. 

Le marché de l’hévéa est complexe. 30 millions de personnes vivent de l’hévéaculture au niveau mondial, dont 6 millions dans les plantations. 85% de ces surfaces couvrent moins de quatre hectares et appartiennent à de petits propriétaires.

Cette multitude d’acteurs, une réglementation foncière souvent opaque et un contexte de corruption rendent la mise en place d’une production de caoutchouc naturel responsable difficile.    

Plusieurs espaces prioritaires du WWF sont concernés par l’hévéaculture, notamment Sumatra, Bornéo et le Grand Mékong, qui concentrent les trois quarts de la production mondiale. Il est donc urgent d’assurer que ces cultures soient gérées durablement afin de permettre la cohabitation des activités économiques locales et la nécessité de préserver la forêt.

L’industrie des pneumatiques représente 75% de la demande mondiale en caoutchouc ; pour le WWF, travailler avec les acteurs de cette filière constitue donc un levier majeur pour faire évoluer les modes de production vers davantage de durabilité et engager les différents acteurs dans une transformation de la culture et du marché de l’hévéa.

Paysage de forêt ravagé par la déforestation en Indonésie. En cause ? La plantation d'hévéa.

Le WWF et Michelin s’associent pour un caoutchouc naturel durable

Nous nous réjouissons de l’implication d’un groupe tel que Michelin à nos côtés. Sa stratégie en ligne avec nos objectifs de conservation aura sans aucun doute un impact notoire et très positif sur l’ensemble de la filière du caoutchouc naturel. Il s’agit en effet de structurer l’ensemble de la filière pour que le cas Michelin devienne la norme.

 

Le WWF mène des initiatives majeures pour tenter d’influencer le marché du caoutchouc naturel. Celles-ci passent notamment par une définition de ce qu’est le caoutchouc naturel durable, la promotion d’engagements zéro déforestation, la traçabilité des chaînes d’approvisionnement et l’engagement des acteurs clés de l’industrie pour entraîner l’ensemble du secteur.

L’atteinte de nos objectifs de conservation n’étant possible qu’en impliquant le secteur privé, le WWF a signé un partenariat avec le Groupe français Michelin, un des principaux acheteurs mondial de caoutchouc naturel.

Le WWF et Michelin ont l’ambition de transformer la culture et le marché de l’hévéa pour aller vers de meilleures pratiques et réduire la déforestation. Pour ce faire, un projet pilote est déployé en Indonésie visant à développer des plantations de caoutchouc naturel qui s’intègrent pleinement dans l’approche paysagère mise en œuvre sur le territoire. Ce projet a pour ambition de produire du caoutchouc naturel durable, stopper la dégradation et le grignotage des forêts, restaurer les forêts dégradées, atténuer les conflits hommes-éléphants et assurer le développement économique et social de la région et des populations.

En tant qu’acteur majeur du pneumatique, le partenariat avec Michelin nous permet d’agir au cœur de la chaîne de valeur du caoutchouc naturel. À ce titre, le WWF et Michelin œuvrent ensemble au niveau international et auprès des acteurs clés de la filière pour que tous s’engagent dans cette démarche et agissent ainsi pour transformer le marché du caoutchouc naturel.

Les premières avancées et victoires du partenariat

Un objectif ambitieux

À l'horizon 2020, le Groupe Michelin aura réalisé une cartographie de sa chaîne d’approvisionnement couvrant 80% des volumes de caoutchouc naturel acheté par le Groupe. La cartographie réalisée va mettre en lumière les zones à risques sociaux et environnementaux. Les résultats seront partagés avec les fournisseurs et pourront donner lieu à l’élaboration de plans d’amélioration.

Le premier défi du partenariat a été de définir le caoutchouc naturel durable pour permettre à Michelin de faire évoluer ses pratiques d’approvisionnement et de devenir un véritable acteur dans la promotion de meilleures pratiques auprès des instances internationales représentatives de la profession, des acheteurs de cette matière première et des producteurs.

L’objectif est de faire évoluer les pratiques tout au long de la chaîne d’approvisionnement, depuis les plantations d’hévéas jusqu’à la consommation du caoutchouc naturel.
Le projet pilote mis en oeuvre par Michelin et le WWF en Indonésie prévoit de développer des plantations d’hévéas de façon responsable, en préservant l’environnement naturel et en protégeant les espèces sur une surface de 88 000 hectares de concessions forestières.

Pour évaluer le respect de ces règles qui doivent encadrer les pratiques de toute la filière, Michelin a conçu Rubberway, une application mobile innovante qui permet de collecter les informations émanant des petits planteurs, des grandes exploitations, des acteurs intermédiaires et des usines de transformation de la matière première, en collaboration avec ses fournisseurs.
Sur le terrain et en matière de déforestation, la définition des go et no go zones a déjà été réalisée, la plantation de caoutchouc a commencé ainsi que le déploiement de patrouilles pour la protection des espèces et des forêts. La prochaine étape majeure est le développement d’un corridor permettant aux animaux de circuler en sécurité sur le territoire.

Le WWF travaille également avec la Fondation d’entreprise Michelin pour faire des populations locales des acteurs de la protection de la forêt. Pour cela, les équipes WWF en Indonésie mènent des actions de sensibilisation des populations locales à la protection de l’environnement et à l’urgence de stopper la déforestation et construisent avec elles des alternatives économiques afin de réduire la pression sur les espaces naturels. À ce jour plusieurs parties prenantes sur un minimum de 6 villages ont été touchées : communautés, écoles, autorités locales et entreprises du territoire. Des nombreux outils pédagogiques et espaces de dialogue ont été créés pour permettre l’atteinte de ces objectifs.

Ensemble, agissons

Pour mieux répondre à l'urgence écologique, le WWF France oeuvre à la protection et la résilience des paysages forestiers.
Votre don est notre force.